DOCTOR OLIVIER

ET MISTER BINAY

 

BinayOlivier (6)

 

BinayOlivier (4)Mister Binay est bien fraais, son patronyme fréquent en terre seinomarine en atteste… Binay viendrait de Robin, ce célèbre héros glorieux si cher aux Anglo-Saxons. Doctor Olivier, au flegme so british, pourrait être Irish ou Scottish par sa flamboyance – red hair - ce doit être pour ça qu’il plane un peu notre renard, arrêtons de le débiner - mais c’est surtout par sa patience- même s’il n’est pas anglais-, sa persévérance et sa ténacité– tant d’arrêts et de reprises depuis ses débuts rugbystiques, sa gentillesse distante et discrète qu’il s’apparente à nos meilleurs ennemis.   

           BinayOlivier (1)                   BinayOlivier (3)

Le petit Olivier a poussé  sur un terrain fertile : son père Fabrice, trois-quarts et HACMAN d’origine - les deux ne sont pas incompatibles-  fut reconverti  pilier en terre risloise puis éducateur, son frère aîné Thomas joua les flèches dans les catégories de jeunes, tuteuré par ces deux troncs, il ne put échapper à l’Olive, ce ballon si capricieux et si précieux- pas trop pressé l’Olivier cependant-  sa timidité  et le port de lunettes le pénalisaient mais à 22 ans, il a déjà plus de 10 ans de rugby…les gros mots et la boue qui justifiaient son engagement rugbystique dans son jeune âge ont laissé place aux plaisirs du jeu et de l’amitié … et une année sur deux, il repointe  au garage Rugby en équipe réserve.           

                                                                                           BinayOlivier (5)

Olivier ne roule pas des mécaniques : sa carrosserie longiligne qu’il n’hésite pas à transformer en fonction de son état d’âme : haillons, noir, cuir…, sa vitesse  naturelle - il a des jambes de feu, bien sûr-, ses essieux solides, son casque carotte couvert ou découvert tantôt barbu, tondu, punk - les années « teen » ne sont pas toujours faciles à traverser et la quête  de personnalité un pensum - pas facile d’être le fils d’un(e) enseignant(e) – hein ! Isabelle !-: il faut rester dans la norme-, son carénage fragile le placèrent dès ses débuts sur l’aile ; ses pare-chocs évoluant, il put glisser à l’arrière;  sous le capot, le moteur tourne rond même s’il peut parfois toussoter, être déconnecté de la réalité, il sait toutefois être efficace  et débrouillard quand il le faut, sans rien forcer. Zen mais BinayOlivier (2)coléreux, timoré mais courageux, réservé mais excentrique, calme mais rapide, rêveur mais aussi surprenant, notre lunatique ami cultive sa différence avec une dose de fantaisie, de fantasque qui le caractérise et le rend si attachant et si attendrissant mesdemoiselles. Les études n’étaient pas son truc : il décide de s’orienter vers la mécanique auto, la carrosserie plus précisément – c’était ça et rien d’autre au grand dam des parents - et depuis, il roule en solo sans embardées et accidents majeurs.

Enigmatique, Mystère Binay n’est pas un philanthrope, n’est pas obsédé par sa double personnalité, mais est apprécié des autres, de ses collègues, de ses partenaires et demande à être plus connu ; lorsque le masque tombe, son sourire malicieux se transforme en rire franc, sa tête baissée de timide se redresse pour affirmer ses taches de rousseur, il nous embobine et nous charme : Olivier ne craint plus personne et avance dans la vie avec délicatesse et gourmandise à la fois… le cas BINAY est en passe de se métamorphoser, les deux ne feraient plus qu’un…et l’avenir est devant lui : Olivier, faut pas le presser   !  

Partenaires Internet 2020