BENOÎT LE PAPA POULE

ET LA MAMAN COQ

 

BOD 1

 

BOD 5Depuis quelques saisons maintenant, Benoît De Oliveira prend en charge les moins de 6 ans de l’école de rugby. Venu avec son fils Adrien pour lui faire partager sa passion du sport roi qu’il a découverte à Césaire Levillain, mais blessé au genou, il en abandonna rapidement la pratique. Resté attaché au club lorsque son enfant, il y a quatre ans, rejoignit le club de VTT, ce quadra découvrit l’ambiance et  l’esprit de camaraderie  grâce à Fabrice Jaÿ et Christelle Berrier, notre responsable EDR aujourd’hui et ne pouvait se résigner à les lâcher après sa formation d’éducateur. S’appeler De Oliveira et s’intéresser au rugby n’est certainement pas anodin, c’est l’Olive à l’apéro ou la cerise sur le gâteau, si vous préférez, alors lorsqu’il débarque dans notre secteur, pour toutes ces raisons, il rejoignit tout naturellement le RCPA.BOD 3

Opérateur et fabricateur en produits chimiques à Gonfreville depuis 20 ans, ce Trouvillais de la Haule travaille de quarts alors à chaque fois, lorsque sa vie de famille et professionnelle lui en laissent l’opportunité, il rejoint les Fabrice, Alexis ou Jehan pour initier les Marsus   aux plaisirs ludiques de l’Ovalie.

          BOD 2  Discret, patient et fidèle, brun (en passe de griser), grand et bronzé, ce portugais d’origine par son grand-père et ch’ti par sa grand-mère- un croisement original- se plaît avec « ses ouailles » que la mère poule couve et élève précieusement en plein air : pas de compétition mais du jeu et des jeux avec pour récompense des cocoricos, des caquètements, des battements d’ailes qui le comblent de plaisir, des coqs en pâtes ces « mini-poussins ». D’ailleurs ce besoin de s’occuper des autres, il le prodigue dans ses interventions de sapeur-pompier… une continuité lié aux valeurs : au respect, au sens du devoir qui ne sont pas étrangers aux rugbymen.  

            Sa première passion : sa femme Céline qu’il dorlote avec tendresse dans cette période difficile pour elle – attente d’une greffe- ;  la seconde guerre mondiale et plus particulièrement le débarquement et les batailles en Normandie (musée, livres et films), les romans policiers ( Dan Brown est son auteur favori), les balades à vélo avec Adrien et les randonnées pédestres  en sont quatre autres: Il puise sa force et son courage dans son équilibre familial.

Personne attachante, Benoît se distingue surtout par sa sensibilité, sa délicatesse et sa sociabilité, s’entend avec tout le monde et s’adapte à toutes les personnalités. Optimiste et déterminé, il n’abandonne jamais et poursuit ses objectifs envers et contre tout. L’idée de faire ce qui est bien et juste le motive également.BOD 4

Certes nous n’avons pas un Vasco de Gama, Magellan, Fernando Pessoa, encore moins Cristiano Ronaldo, José Mourinho, Luís Figo, mais notre Benoît De Oliveira nous suffit largement, d’ailleurs Benoît est dérivé du latin « Benedictus », signifiant « béni » alors soyons bénis par sa présence… - Bon d’accord peut-être exagéré - Béni soit qui mal y pense !

Partenaires Internet 2020