ELVIS OU LA VERTU:

GOD SAVE THE KING 

 

Elvis3

 

Elvis4La Coupe du monde Rugby 2011 aura eu au moins le mérite de faire sortir « le loup » de la bergerie, Elvis est en effet réapparu un samedi de septembre, au Parc des Sports, entouré des agneaux néophytes et de ses fans, moutons de la première heure. Notre « rocker » favori, alias Pascal Cardon, fut en effet, entre autres, l’initiateur des nombreuses manifestations risloises lors de la Coupe du Monde 2007 en France. Sans doute épuisé par autant de débauches, de dévouement, d’abnégation et d’altruisme pendant quelques saisons, Pascal, comme les plus investis, s’était retiré après les succès de ces moments mémorables : journées d’initiation et découverte d’Inter et de Brico, journées des copains, voyages au Stade de France, édition de calendriers, parrainage, sponsors et   toutes ces réunions préparatoires qui vous empêchent de dormir quand on est passionnés et perfectionnistes. La goutte d’eau qui fit déborder le vase fut sans doute des réclamations de clubs voisins lors du grand rassemblement régional Marcel Sense pour des breloques- récompenses sans doute méritées pour les minots- mais ô combien en chocolat pour tous ceux, comme lui,  qui firent de cette journée un moment de partage sportif et humain, de convivialité et depuis notre « vedette » restait silencieuse, le « rock Eure » au cœur tendre est friable.Elvis9

Refrain, mais toujours d’actualité, notre star du jour, joua ses premières notes à Saint Paul en cadets puis le travail comme « distributeur de tournées » dans les bars-restaurants l’écartèrent des terrains et de sa passion. Deux filles et un garçon plus tard, il revint avec son Adelphe qu’il poussa à répéter ses premières gammes à l’école de rugby. Menant conjointement sa vie familiale, syndicale puis bientôt municipale et jonglant avec des horaires décalés, il trouva le temps de s’épanouir pleinement comme éducateur « teeshirtisé » ou « polairisé » avant de revêtir le « cuir » de dirigeant, jusqu’à satiété et souvent à la sortie de son boulot, il chaussait ses crampons, arborait sa célèbre banane et se paraît de son habit de scène cocardier pour la joie des enfants : militant infatigable.

Elvis2Réservé et discret, patient et attentif , disponible et serviable, notre « chanteur » se multipliait pour régler les mille et un problèmes quotidiens, hebdomadaires ou annuels des plus petits comme des plus grands, sans faire de vagues et sans ostentation... des vertus rares qui en ont fait quelques temps un des piliers du club. Mettant à profit ses différentes casquettes pour rendre service aux différentes communautés et associations qu’il fréquente avec sa bonhomie et son sourire discret, il satisfait généreusement la collectivité  au détriment de sa personne.Elvis10Elvis6

Sans doute un concert de louanges auquel il n’est pas habitué, « l’artiste » à la « banane » mérite plus que cette sortie discrète de la scène, alors Pascal, pourquoi pas une dernière tournée sur tous les stades de Normandie…les plus accros ne décrochent jamais, Fabrice, Benoît, Nicolas…sont toujours au top … le RCPA t’attend et te dis Merci pour tout déjà !Elvis1

Et Elvis versa une larme de plaisir sur sa veste de cuir noir en swingant : « RCPA, always on my mind !».     

Partenaires Internet 2020