PORTRAIT XXXV

 

 

BEN ET FILS

 

BenLes bons comptes font les bons amis et notre règlement de compte du jour vient à propos puisque Benoît Feuilly, comptable de formation, fait partie comme un grand nombre des « coffres » ouverts au RCPA, de ses indispensables et incontournables « clients et banquiers » qui le font vivre avec intégrité et sans bénéfice personnel. Comme bien d’autres, cette passion  qui le dévore, il l’a découverte au « siège » du rugby local à ses débuts le Collège Saint Ouen avant de rejoindre le club dans les équipes de jeunes.Ben et la reserve championne de Normandie

Petit, fluet et timide, rien ne prédisposait « Ben »à pratiquer « ce sport de voyous » si ce ne n'est qu'il était gentleman: sa vitesse, sa volonté et surtout son enthousiasme- qui ne s’est jamais démenti- compensaient son gabarit « passe-partout ». Le début de sa carrière le fixa rapidement derrière les gros « guichets » dans la ligne des trois-quarts : tour à tour, centre ou ailier, sa technique, son adresse, son élégance balle en main, sa présence rassurante et son agilité apportaient le supplément d’âme à son équipe réserve dont il fut un leader et un pilier. Passionné, il s’exila à l’aile où la vie est plus belle-paraît-il- et en profita le plus longtemps possible tout en suivant une formation d’éducateurs et en s’impliquant très tôt au rayonnement de notre école de rugby.Ben et le repas des educateurs

Benoît ne donne pas dans la gesticulation, ni verbale ni physique, discret et disponible, calme voire timoré, tempéré, et avec ses amis Franck, Fabrice, Paco, Rico, Yohann… il a démontré depuis déjà une bonne dizaine d’années que sa philosophie de vie et du rugby  apportaient beaucoup aux enfants en particulier aux moins de 11, 13 qu’il vient de délaisser pour suivre enfin une catégorie supérieure au jeu plus élaboré qu’il avait forgées en dessous et dont il récupère les dividendes.

Ben et les moins de 13 2010Sa sagesse en fait un garçon exemplaire : délaissant un métier de comptable lucratif mais qui ne l’intéressait guère pour devenir cadre éducatif au collège agricole de Tourville. A 39 ans, il coule des jours heureux et paisibles auprès de sa discrète et serviable Stéphanie, son épouse, et leurs deux fils : Gabin et le petit Lucas fraîchement arrivé. Toujours fidèle, il est des acteurs principaux de cette école de rugby respectée et réputée : il organise les goûters, les repas d’éducateurs, les tournées, anime les stages, il est le responsable de la commission Rires et Chansons, si chère à Layote et Elvis, des maîtres en la matière et cette saison,  il est entré au bureau : le club peut lui signer un chèque en blanc en toutes circonstances tellement il est gratuitement « rentable ».

Ben et fils n’ont pas fini d’ « investir » le RCPA et c’est tant mieux, tant son « crédit » est important !

Partenaires Internet 2020