FABRICE DU RCPA,

 

 

PARDON DUPARC 

 

 Fabrice6

Fabrice2Pour tous ceux qui côtoient le RCPA depuis des dizaines d’années, Fabrice le symbolise, non pas par l’anagramme heureux et involontaire de son patronyme, mais ce joueur, cet éducateur, ce dirigeant et cet ami pour notre famille rugbystique – et ce mari et ce père pour les siens, sa véritable raison de vivre- : il représente en effet la fidélité, la continuité, le dévouement, l’engagement, la passion, la modestie et la quiétude.Fabrice1

Arrivé trop tard au rugby, après une carrière de footeux exemplaire au CAPA, il joua le plus souvent à l’aile où sa puissance, son adresse, son sens tactique et sa disponibilité dans le jeu firent merveille dans les années 90 : pas le genre à déborder, à contourner mais à percuter et pénétrer. Sa condition physique lui permettait de couvrir les espaces et sa fin de carrière en troisième ligne mit en évidence ses qualités de plaqueur- gratteur.

Fabrice3Tout naturellement et avec l’aide de ses compères Franck Mordant et Olivier Gilon et autres, il s’impliqua comme éducateur. Formé très tôt, il devint la pierre angulaire d’une école de rugby florissante : dispensant  avec le même  bonheur de la baby school aux moins de 15, en passant dans toutes les catégories d’âge, les rudiments de notre sport mais en s’attachant surtout à partager ses valeurs qui font sa  réputation. Fabrice5Sous sa houlette, l’école de rugby reçut la labellisation : tous les éducateurs furent formés, les tournées se succédèrent tous les deux ans de Saint Lô à Chard en passant par Bruxelles, les stages de printemps virent le jour, les journées des copains se multiplièrent, les regroupements avec Bernay, Gravenchon , Lisieux virent le jour pour faire jouer les minots. Sylvie, sa femme, et Mathilde, sa cavalière de fille, ne le voyaient pas trop souvent : les réunions, les stages, les tournois s’enchaînaient, sa situation professionnelle évoluait parallèlement, fatigué, épuisé, lassé aussi, il abandonna à ses amis le soin de poursuivre sa tâche et Sgeg, fidèle des fidèles aussi, reprit le flambeau.Jean 2

La saison dernière, les moins de 15 ans, Paco, Sgeg et Rico  le virent revenir, n’hésitant pas à approfondir sa formation d’entraîneur et cette saison aux rênes des moins de 15, il accomplit avec enthousiasme, discrétion, sans tumultes, un travail de fourmis au sein du club : la génération des 86 qui évolue en première aujourd’hui lui doit beaucoup de par son état d’esprit, sa disponibilité et son humilité exemplaires. Oui Fabrice, t’es bien  DU RCPA !    Fabrice4

Partenaires Internet 2020