STEPHANE : UNE POUTRE MAÎTRESSE

 

DU RCPA

 

 Sgeg (1)Quand on construit sa maison, en bon architecte, on assure sa solidité. Stéphane, le Sgeg, comme on le surnomme depuis bientôt trente ans, fait partie de ces éléments indispensables à l’édifice RCPA. Il  a d’abord été une des solides poutres de la mêlée risloise : son gabarit exceptionnel, dès son plus jeune âge, près de deux mètres, le positionna naturellement en seconde latte avec ses pères spirituels Anglegoose et plus tard le Big  Ben- deux autres joyaux du pack,- et même en troisième ligne où il faisait parler sa force de pénétration. Mais le jeune colosse n’était pas qu’un adroit pourvoyeur de ballons dans l’alignement, qu’un puissant tracteur-pousseur de la mêlée, il se déplaçait avec facilité aux quatre coins du terrain et maniait la gonfle avec dextérité. Agressif dans le bon sens du terme, il ne donnait pas sa part aux chiens  dans le combat des avants, il savait montrer l’exemple en véritable fer de lance, payer de sa personne et galvaniser ses partenaires.Sgeg (2) Son expérience militaire à Bergerac lui donna la confiance supplémentaire qui lui manquait et qu’il n’avait pas acquise dans toutes les catégories de l’école de rugby risloise…sa stature paradoxalement l’inhibait : il avait peur de faire mal. Les blessures à répétition, l’usure et la vie familiale et professionnelle (qui nous rattrape tous à un moment ) le contraignirent malheureusement à abandonner trop tôt sa carrière de rugbyman, une mauvaise fracture du pied le mit sur la touche.

Rapidement, il s’impliqua à l’école de rugby et se forma : d’abord un des fameux sommiers avec Aurélie, sous l’ère de l’écureuil Franck, des moins de 7- cette promo joue aujourd’hui en moins de 19-. L’arrivée de sa progéniture Alexandre, digne fils de son père, lui donna des ailes, il quitta la baby school pour suivre les moins de 13 et 15 ans avec ses amis de toujours Benoît, Fabrice, Paco et Rico et quand son compère FAB décida de prendre du recul après une dizaine d’années  de bons et loyaux service, il n’hésita pas à se lancer à la tête de l’école d rugby. SgegDepuis trois ans maintenant, il dirige d’une main de fer et d’un gant de velours sa destinée avec le bonheur que l’on sait : ses objectifs se concrétisent toujours : les tournées, la réécriture du projet de l’école de rugby, l’emploi de Mathieu et des entraînements du mercredi …et même si le courant connaît quelques coupures, il est devenu alternatif, il a appris la patience et la persévérance.Sgeg (3)

Malheureusement les poutres peuvent être fragilisées, le boulot et le dos ne font pas bon ménage avec sa passion et notre Sgeg souffre mille maux en silence car le gars du Bâtiment ne se plaint pas…seule Valérie, la femme de sa vie, le remet d’équerre et le berce, ce grand Nounours au cœur tendre, les soirs de douleurs  oui Sgeg est toujours électrique et grâce à lui les fils sont  toujours connectés, maintenant vous êtes au courant que cette poutre est maîtresse et que, quand le bâtiment va, tout va, mais ça, vous le saviez.

Sgeg (4)

Partenaires Internet 2020