« LE JOUR DU CHASSEUR »

 

AVEC  DOMINIQUE

 

DANS LE RÔLE PRINCIPAL

 

Dom R (2)L’ouverture est derrière lui depuis belle lurette et pour tirer le portait de notre chasseur, de notre cible du jour, il faudrait remonter au temps où l’homo-rugbyman cultivait les valeurs ancestrales du sport-roi : la fidélité, le respect, le plaisir de partager et de faire partager, l’amitié…autant d’arguments que Dominique Rémond porte en lui et sur lui, avec discrétion et passion et qu’il transmet par son engagement aux jeunes générations du club, sans démonstration et sans artifice. Dom R (1)

Notre aventurier moustachu (vous avez sans doute remarqué son super chapeau d’Indiana Jones) a toujours porté la tenue rouge et bleue : d’abord chez nos voisins et amis, les Touristes elbeuviens puis ensuite, sur les bords de la Risle lorsqu’il rejoignit Colletot, dont il devint édile. Petit gabarit volontaire et mobile, toujours à l’affût, il  occupa à ses risques et périls la redoutable et essentielle place de talonneur : t’as l’honneur de gagner la balle en mêlées emmêlées et démêlées de l’époque, de lancer la gonfle dans  l’alignement, de l’arracher puis de te multiplier aux plaquages, de donner et de recevoir des bourre-pifs... autant de tâches que notre conseiller municipal appréciait parce qu’il avait le goût des autres et savait prendre ses responsabilités. Dom R (5)Notre fluet chasseur  était une proie facile pour les gros gibiers à poils ou à fourrure qui furetaient sur les prés : il ne manquait pas de prendre du plomb dans l’aile et pas seulement dans l’aile et Pan, son crâne, ses côtes, ses épaules …alouette furent souvent touchées et si sa carrosserie de chef d’équipe de chez Renault prenait des bosses, le moteur tournait toujours comme une horloge. Après quelques trois huit d’indisponibilité, il relançait l’inusable mécanique. Joueur diesel insatiable, il devint avec l’arrivée de ses fils,  éducateur disponible et précieux puis responsable dévoué de l’école de rugby avant de prendre sa retraite de joueur. Sagement, il prit du recul pour profiter de la petite  dernière, Blandine à qui il a passé habilement le virus de l’ovale et de sa Diane-chasseresse Véronique, se consacra à l’arbitrage pendant une décennie (il est encore aujourd’hui responsable de l’amicale des arbitres et délégué sportif) autant dire que sa retraite professionnelle est bien occupée.  Christelle, son aînée,dirige l'EDR d'aujourd'hui. Dom R (4)Remis à neuf après un pépin de santé, le voilà à nouveau vice-président, responsable administratif des moins de 19 et le plus fidèle des supporters de sa fifille qui joue à Evreux …  vous voyez bien que notre portrait du jour à plusieurs cordes à son arc et vous vous demandez pourquoi ce titre de chasseur ; là,  il faut remonter le temps et vous narrer cette anecdote d’un autre temps. Il faut savoir, en tant que mari,  quelquefois user de quelque subterfuge   pour éviter les représailles : ainsi notre cousin Saint Hubert, qui vous l’avez compris, ne rentrait pas souvent bredouille de nos parties de… revint un dimanche tardivement, plus saignant que d’habitude même après le passage à l’hosto, son épouse qui ignorait où il était encore parti - c’est vrai, tous les dimanches entre 15 h et 18 h, où peut  aller braconner un tendre et fidèle époux- l’attendait impatiemment. Dom RPour camoufler son escapade rugbystique, il échafauda la rencontre avec un sanglier, lors non pas d’une partie de … mais d’une partie de chasse, depuis, ce pieux mensonge fait le tour des troisièmes mi-temps risloises car la famille Rémond participe  à toutes ces retrouvailles de rugbymen, ces rituels de chasseurs, ces repas entre amis où chacun y va de sa chansonnette et de son historiette où les épiques trophées deviennent des légendes…et Dominique, souriant et paisible, profite de la « Nuit du chasseur » avec les siens, un chasseur sachant chasser doit savoir…

Partenaires Internet 2020