BISOUNOURS OU M. COSTO

 

bisounoursNe vous marrez pas, Bisounours et M. Costo, sont les pseudos de notre portrait du jour. Vous l’avez compris, notre playmate de la semaine aime bien jouer sur deux registres. Pourtant tous ceux qui le connaissent depuis presque la vingtaine d’années – eh, oui, déjà- il faut dire qu’il a fréquenté très tôt l’école de rugby, à l’époque de notre Ecureuil toujours em panaché, savent que notre « barbu » est une bonne pâte, facile à modeler mais dure à cuire : un « cube » qui se pétrit dans tous les sens du poil mais un cube « Magie » qui fond pour un oui , pour un non car notre jeune homme se multiplie pour rendre services à ses amis, sa famille et son club.Bisounours educateur

Il faut dire que sa jeune vie ne l’a pas épargné et que notre pilier-talonneur (un petit indice quand même) s’est forgé une solide carapace sous laquelle bat un cœur Gros comme Ça  et cette dualité existentielle  se retrouve bien dans ses surnoms d’internaute.

Bisounours ou mMCostoBisounours car notre Prop est un tendre, un « chamallow » mais pas un mou,  sans doute encore bercé par ses dessins animés de jeunesse et qui n’hésite pas à épauler, aider et partager tous les moments essentiels  d’une vie d’amis : le mercredi et le samedi à l’école de rugby, le vendredi et le dimanche dans tous les superflus et vitaux de la vie du rugbyman si chers à notre club. Peut-être a-t-il tendance aux yeux de certains à en faire trop, excessif et généreux mais au regard d’autres, il vaut mieux encore s’exposer - et c’est tellement humain qu’il est largement pardonné de ce courageux investissement - surtout qu’en ce moment il est à la recherche d’un emploi.Bisounours plus jeune avec ses potes  de toujours

M.Costo car notre joueur est un sérieux client, un pilier moderne, au four et au moulin, aux quatre coins du terrain, un dynamiteur et accélérateur indispensables, un plaqueur redouté et un manieur de ballons adroit et efficace. D’un gabarit modeste pour son poste, il ne se laisse pas sa place aux chiens ; son exemplarité sur le terrain en fait un leader que le responsable des moins de 26 ans  Normand a sélectionné plusieurs fois. On ne joue pas au fauteuil d’orchestre en étant un enfant de chœur : le première ligne est un homme de devoir, un combattant, un guerrier, prêt au sacrifice : le gain de la gonfle en dépend et ce sont les joueurs les plus exposés au débordement vu leur position frontale : ils savent recevoir et donner s’il le faut.20172018semaine21articleseniors1

La sanction « exemplaire » qui le tient en dehors des terrains, lui le « Viking » fougueux et volontaire, doit le meurtrir et il n’avait pas besoin de cela, croyez-le. Comme vous l’avez reconnu, pour toutes ses qualités humaines, Vincent Marais  est un vrai ours mal léché mais affectueux, un Rambo fragile et sensible. Alors un conseil, profitez des deux facettes de notre ami et gardez-le précieusement et longtemps comme une peluche familière et bichonnée et un garde du corps attentif et attentionné. On attend ton retour sur le terrain avec impatience car en dehors du terrain tu es toujours aussi présent : et merci pour tout, Père Noël !        

Partenaires Internet 2020