UN SNIFF DE STOWStw RFC

 

douches stowRendez-vous aux «Alliés». Signe de ralliement : un canotier. Quelques chansons bien senties, quelques fines plaisanteries et autres anecdotes, quelques rafraîchissements servis par Michel Oourdan) .. Et hop ! Dans le car ! L'ictère déjà bien mis sur les rails, en route vers Le Havre pour un embarquement direction Southampton sur un ferry de la P&O, théâtre de mémorables « Scènes de chasse en Bavière ». Re-rafraî­chissements car il fallait resté hydraté en prévision des luttes à venir sur les «pitches» de Salcombe, Gloucester ou Stow on the Wold, voire les trois à la suite !!! rcpa stow 72 2In Ingland 3

In ingland 1Tous les anciens se souviendront sans peine de ces croisades sur les terres de la perfide Albion. Certains se souviendront aussi de cette formule qui avait fini par nous faire rire (Tico ne me démentira pas !) : «C'EST MIEUX !». Sortie de match Stow

Prendre une branlée (mais en Angleterre), le «good game» du vainqueur britannique, la haie d'honneur à la fin du match, la pinte commandée au bar car on se fait pas servir en salle (bitter or lager /), les chan­sons anglaises (one banana ... si,si senora !!!), les club-houses anglais, le jeu anglais, l'esprit anglais, bref, tout ça c'était ... MIEUX ! Sur la route de Stow panne dessence

Même cette immonde baignoire dans laquelle il fallait se plonger après les matchs si on voulait se laver tant bien que mal, même cet énorme bouillon de culture dans lequel barbotaient des individus comme Big One, Riton, La Croche, Snif, Marcel, etc ... c'était MIEUX ! C'est vous dire ! 

Et c'est tant Mieux. 

Mulot in Ingland

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« EASTER’S TOUR 2017

 

DES DES TRES

 

SENIORS »

 

"WHAT A BULL SHIT TOUR !* "historiqueingalndtourneedemerde1

 

Historiqueinglandbigone1Commencer un voyage par un réveil à 2h du mat...historiqueIngland

Didier, Fabrice, Yves, Sylvain, Patrick, Lionel, Anthony, Gilles, Didier, Myriam, Franck, Manuel, Patrick, Didier, Jean-Luc, Dominique,  Jean-Louis et Didier : nous sommes tous là, notre président arrive le dernier avec une excuse pourrie : on lui pardonne.

Démarrer à 3 h15 dans le fond d'un champ à Colletot pour se péter 1h½ de route pourrie avec des chauffeurs nuls et leurs copilotes illettrés ...

Attendre 1h dans un vent froid le bon vouloir de douaniers pas pressés  pour nous laisser continuer l'aventure avec nos cartes d'identité pas toujours fraîches ou un peu périmées...

Oser manger à 6 h AM un breakfast complet avec sausage, beans, bacon and egg, purée panée, tomate et champignon et black boudine : un ensemble qui a laissé des traces, non seulement en ridiculisant les accords de la COP 21 quant aux  émissions de gaz polluants et dangereux, mais aussi  dans le calcif,  le tout arrosé de thé, non c'était tiède,  donc c'était de la bière...

Arrivée à Newhaven (nouveau port, mon cul c'est tout pourri) même les falaises blanches dans ce matin blafard et anglais sont sinistres...

Et ces anglais qui n'arrêtent pas de klaxonner alors qu'ils roulent du mauvais côté...Stow on the Wold in Pont Au 19 1

C'était fatal au bout de 2 heures de route et au 18ème roundabout  après la A 23, la M 23 et  la M 25 surchargée : on a pourtant pris à gauche en roulant à gauche dans ce putain de roundabout dans le sens des aiguilles d'une montre, on a failli se péter un avion à Heathrow, heureusement  les G. O. en se plantant une fois de plus nous ont remis sur la M 4 dans le bon sens... 

Malgré l'envie de pisser la bière du matin et de se rafraîchir avec une bière apéritive du midi, pas moyen de s'arrêter pour arriver au kick off à Gloucester...historiqueingalndtourneedemerde2

Pour arriver à l'heure, on ne roule pas au-dessous de 150... et Alec n'arrive pas à nous rattraper pour nous guider à un parking près du Kingsholm Stadium où éblouis par le soleil, certains ont pris des pintes de cidre pour des pintes de bière et ils s'en souviennent...

13 000 spectateurs chantent "Glooooo......ster Glooooo......ster Glooooo......ster..." dans ce petit stade serré et très convivial sans lice où les plateaux de bière (et les fûts!) circulent en un flot continu. Le jeu des deux équipes est entièrement tourné vers l'attaque et malgré quelques boulettes, les défenses sont rudes. Après avoir été mené 15 à 24 par les Sharks de Sale, GRFC gagne 39 - 30 dans le délire et les chants des supporters...

Historiqueinglandbigone12Nous découvrons, effrayés, nos logements merdiques à Burford où la confusion est totale, un lit ayant été même pris pour un urinoir... et un autre a pris le parking pour un lit... ce qui entraîne une visite à l'hôpital d'Oxford que connaît bien Alec quant au cours d'un match "le tête a touché le épaule". Notre Mulot l'ayant trouvé accueillant (surtout le décolleté de quelques merveilles souriantes et avenantes) décide d'y rester pour la nuit avec son copain Didier pendant que nous nous présentons au clubhouse de Stow. Après avoir difficilement monté l'étage, nous rencontrons des anciens du club : Alan (of course), Ian, Lord Mesroupettes et un paquet d'autres. Après les première bières, les discours de nos hôtes et des nôtres, les échanges de cadeaux : photos, pinards et calva, nous mangeons bien, buvons bien et parlons anglais de mieux en mieux : with accent. Les anciens de Stow entament une belle série de chants dont « Si si señora… » que nous reprenons en chœur.

Debout depuis presque 24 heures, une légère fatigue envahit ces grands corps pourtant puissants et résistants en un mot : «  on tombe raide ! ».

17 présents pour un réel good breakfast au "Angel", vieux pub de Burford, magnifique  village très touristique dans lequel nous nous baladons puis visite et pubs de Stow avant de passer à Oxford pour récupérer la Mule. Toujours accompagnés par Alec qui nous montre le chemin et nous donne les dernières bonnes adresses.

Le retour commence mieux que l'aller et le repas à Marlow nous permet de digérer le pastis qui circulait par là ainsi que les nombreuses bières anglaises testées. La confusion entre les routes de Southampton et Newhaven nous permet de découvrir la campagne anglaise, d'apercevoir un match de cricket et d'arriver enfin au bateau. Nous pouvons liquider nos pence and pounds au Tiger (conseiller par Alec) notre dernier pub à East Dean sur la côte de la blanche Albion.

Monter sur le ferry à 11hPM et en débarquer à 4h30 AM nous autorise tout juste de boire quelques pintes de "Vieille Poule Tachetée" (Old Speckled Hen) au bar du pont 7.

En une heure et quart nous nous retrouvons à Colletot nous jurant de refaire bientôt :

"Un autre voyage de merde".

 

Partenaires Internet 2020