20172018semaine26billetdecirconstances2paysdegallesfranceAchevons dès aujourd’hui ce tour d’horizon des hymnes des VI nations de l’hémisphère Nord du rugby avant de reprendre le cours normal de nos reportages rugbystiques « made in Rislois ».

Ecoutons le plus historique, le plus envoûtant des hymnes à l’heure où le Phénix renaît de ses cendres le : « Land of my father » gallois, l’Arm’s Park en rugit encore et toujours : (il faut être dans ce sanctuaire pour en comprendre sa dimension sacrée et euphorisante) :

« Mae hen wlad fy nhadau yn annwyl i mi,
Gwlad beirdd a chantorion, enwogion o fri;
Ei gwrol ryfelwyr, gwladgarwyr tra mad,
Tros ryddid collasant eu gwaed. »

« La terre de mes ancêtres m'est chère,
Terre de poètes et de chanteurs, d'hommes illustres et d'honneur,
De braves guerriers, si nobles et si vaillants,
Qui versèrent leur sang pour la liberté.

Patrie ! Patrie ! Je suis fidèle à ma patrie.

Tandis que les mers protègent la pureté de mon pays,

Oh, puisse la langue ancienne être éternelle ! »  

Cette Terre galloise, c’est un peu cette verte Vallée de la Risle (How Green Was My Valley) chère au roman de Richard Llewellyn où pousse et repousse les enfants de nos enfants et pourtant notre RCPA qui va fêter ses 50 ans, les Mazer, Paulo, Alexis, Gautier, Matthieu, Antoine et autres ont remplacé leur father et bientôt arriveront les Théo, Marius, Tom, Clément, Jules, Octave, Louis, Hugo, Yanis, Titouan  et autres qui supportent leur fathers au sens propre comme au sens figuré le samedi voire le dimanche : « Terre de poètes et de chanteurs, d'hommes illustres et d'honneur » …les générations se régénèrent et comme elles se multiplient, la source n’est  pas prête de se tarir.20172018semaine26billetdecirconstancespaysdegallesfrance

Et terminons par les paroles de cet hymne, « La Marseillaise » qui n’est pas plus sanguinaire, plus guerrière que les autres, les gladiateurs modernes ont besoin  de motivations sans doute plus pécuniaires.

Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie,
L'étendard sanglant est levé, (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Egorger vos fils et vos compagnes !

Refrain

Aux armes, citoyens,

Formez vos bataillons,

Marchons, marchons !

Qu'un sang impur

Abreuve nos sillons !

            Et si par hasard, dans la perspective de la Coupe du monde et avec de nouveaux coaches, les bleus lavent les affronts de la saison passée, les paroles n’en seront que plus réalistes et passionnées.

En attendant bons matches !

 

Partenaires Internet 2020