Itinérance Mémorielle

 

Flamanville : Bien souvent la saison des séniors se terminait au « château » où  le ROC nous accueille dans un cadre unique : le parc du château de Flamanville. Ces déplacements étaient propices aux troisième mi-temps d’anthologie : le retour, bien souvent après la victoire, avec la cuvée 1986, chacun y allait de ses fantasmes puisque costumé. Les nombreux arrêts du car  jalonnaient cette balade en terre manchoise où les aires d’autoroute permettaient des rencontres festives préparées avec d’autres clubs en goguette…Tatayé et Tex étaient bien souvent les maestro de ces agapes !semaine12breve1

semaine12breve2L’Aigle : Déplacement en voitures particulières des premières saisons. Retour traditionnel pour les fameuses merguez du père Bernard à la Forge. Coup de téléphone : SOS de Gilles qui débutait son immense carrière, à peine 20 ans et deuxième latte, oublié dans les toilettes au bistrot du club aiglon…pas de club-house à cette époque primaire Autant vous dire que le coiffeur fêta cet événement avec nos adversaires qui nous avaient copieusement corrigés : semaine12breve4les Lagneau, Coudert, Scampini et autres…ne tarderaient pas à gravir les échelons jusqu’en nationale 2. Deux chevaux, route sinueuse et  merguez bien cuites.

 

semaine12breve3Saint Lô : Car plein en cette saison 1976, nous jouons le titre. La fanfare accompagne la sortie des vestiaires, le député serre les mains de tous les joueurs sous les applaudissements d’un public chauvin venu plus nombreux que d’habitude. Match heurté et violent, le score n’évolue pas. Les Zizi, Monget, Larsonneur et consorts sont de virils combattants : l’un des joueurs rislois reçoit une fourchette…l’arbitre Pinchon appelle le capitaine manchois et lui demande de désigner le coupable…devant son silence, il applique la règle et sort le cap’taine…Pont Au l’emportera de peu et sera champion de Normandie PH. 

RUC ex ASRUC : Mont Saint Aignan, piscine des Coquets : Un brouillard à couper au couteau : les deux équipes sont en tenue, les locaux souhaitent que la rencontre ait lieu, les vacances approchent et les universitaires appréhendent un report. Las, l’arbitre devra suivre les actions de plus près : pas de visibilité à plus de 3 mètres.  semaine12breve5Notre magicien Didier Mouchel fait  des tours de passe-passe, mystifie ses partenaires et ses adversaires en aplatissant sous les poteaux après un geste d’anthologie digne d’un basketteur et transforme l’essai. L’arbitre sifflera la fin de la partie juste après cet exploit que peu de spectateurs ont dû voir. Par la suite, notre héros rejoindra le RUC pour d’autres aventures avant de revenir avec les JP Zolli, P Vincent et G Lehir en nationale 3.

Partenaires Internet 2020