«Victor4 VIDI » : ( il a vu ) Introverti, discret, timide – il a de qui tenir - mais toujours serviable et généreux : le Petit Victor doit beaucoup à son mentor Nico mais son héros préféré reste son père qui l’a forgé à son image ( même si le paternel n’a joué qu’en première série) ; motivé, assidu, persévérant, sérieux, passionné bien sûr, il évolue à tous les postes de la première ligne et peut aussi être lanceur ; sa dextérité, sa sensibilité, son investissement, son courage et son énergie doivent aussi beaucoup à sa maman handballeuse préférée, autant de raisons qui lui octroyèrent des sélections en équipe de l’Eure et de Normandie.  Victor5Victor12Son frère cadet Arthur joua de – 6 à - 14 au rugby avant de se tourner vers le hand ball à Brionne sans doute pour équilibrer les plaisirs familiaux. Il a vu certes mais il a vite appris : il tient bien en mêlées fermées, se replace bien, sait manier la balle, défend (des plaquages toujours aux jambes), déblaie, étaie et protège. Il ne lui reste qu’à améliorer le jeu avec ballon, la libération au sol et montrer plus d’explosivité. Son talon d’Achille : une cheville récalcitrante.

Victor2Victor3

« VICI» : (il a vaincu) Nanti du BAC S obtenu au lycée Fresnel de Bernay, il étudie les Mesures Physiques à l’IUT d’Evreux où il retrouve son ami Jean (Kiné en devenir) pour des soirées (Salle de sport - cinéma et bouffes). Victor19Victor18Mais son palmarès ne s’arrête pas là : le sport en général et le cyclisme en particulier- et même le VTT en hiver- ainsi que les randos en montagne occupent ses loisirs : il monte chaque année pendant les vacances un col du Tour de France : Hautacam puis Tourmalet ; Lautaret et Galibier ; le Bettex et cette année l’Iseran : pas mal pour travailler les cuissots ou cuisseaux (bon appétit) d’un gabarit  qui fragilise les pédaliers si rare à cette altitude : notre Alaphilippe rêve de travailler l’été sur le Tour de France ; il projette un grand raid en courant dans les Pyrénées en août (40 km +2300m dénivelé) et pour se préparer, il s’est fabriqué cet été un vélo à pignon fixe qu’un jeune conducteur a eu la mauvaise idée de casser en lui coupant la priorité à Evreux. Victor20Quelques égratignures sans conséquences pour Victor mais pare-brise cassé et bosses sur la carrosserie pour la voiture et vélo hors d’usage ! Ses chers amis le charrient un peu : « Il a dû rencontrer un sanglier ton chauffard ! »  Nul doute que ce vainqueur solitaire dans l’âme n’accède à son Everest. Victor7A son tableau de chasse également, une collection de selfies qui vont faire tourner les têtes : Carter, Habana… !! « Il fallait toujours attendre la sortie des joueurs après les matches » dixit son seul maître finalement. Il supporte le RCT et idolâtre Imanol Harinordoqui (il joue pas première ligne ce béarnais mais habite près des célèbres cols ).Victor8

« VICTOR » : Garçon attachant, joyeux et tendre, qui peut paraître distant mais ses amis -qui se ressemblent, s’assemblent » : Jean, Hugo, Alexandre, Antoine… savent que l’on peut compter sur lui en toutes circonstances, rugbystiquement bien sûr mais aussi et surtout convivialement et amicalement. Belle Victoire sur lui-même et les autres !Victor17

Partenaires Internet 2020