LUCKY LUC

Luc (1)

Luc (2)Tout le monde connaît Luc Besson, réalisateur-producteur de films- son patronyme ne nous laisse pas indifférents-, plus encore Luke Skywalker , personnage principal de la trilogie originale Star Wars- mais tout le monde ne marche pas dans le ciel-, les rugbyphiles apprécient Luke Mac Alister, ancien All Black, toulousain puis toulonnais mais qui connaît Luc Le Névanic, même au sein de notre club ? La passion de « sain » Luc pour le rugby et son seul club, remonte pourtant à ses années lycées : Son père Gérard et son frère Gilles contribuèrent largement à développer sa vocation. Notre cow-boy ne joua que deux saisons en scolaire ; il rencontra sa tendre moitié Isabelle dès 18 ans, deux garçons naquirent de cette union : Gwenn qui pratiqua le sport roi des Marsus jusqu’au U14 et Maël le plus jeune qui ne fit que deux saisons. Unlucky Luc : Mécanicien monteur de formation, la vie professionnelle et ses vicissitudes d’aujourd’hui ne lui laissèrent guère de temps pour assouvir ses envies de balle ovale : chômage, formations, l’horizon semble enfin se dégager : Revima à Caudebec en Caux lui donnera la possibilité de se poser ou de s’envoyer en l’air -normal, ce sont des trains d’atterrissage pour avions que l’on y fabrique, c’est tout le mal qu’on lui souhaite. Il revint donc un peu plus tard par le biais de sa descendance puis pour  les valeurs que l’on aime à mettre en exergue.Luc (3)

 Luc (4)

Depuis de nombreuses saisons,  ce taiseux et corvéable donne de son temps, de sa personne, non pas dans la lumière mais dans les tâches les plus  obscures, les moins gratifiantes qui le cachent  des paparazzis locaux : la trousse à pharmacie, la feuille de match, l’accueil des adversaires, la gestion des goûters, le journaliste, l’éducateur discret…  autant de missions que cultive ce fidèle  agent secret du RCPA. Les Marsus bénéficièrent de ses largesses et de sa disponibilité, les moins de 13 ensuite avec son compère Patrick Baril, les moins de 14 avec Guillaume et Eddy et aujourd’hui les féminines avec Ti –Guy : autant de témoignages d’une constance et d’un dévouement gratuit où  « l'homme qui ne tire peut-être pas plus vite que son ombre » garantit détermination, altruisme, gentillesse et sens des responsabilités.Luc (5)

« Le Névanic » signifie en breton «  petit mouton » mais ne vous fiez pas à sa discrétion et à son humilité : notre «  agneau si doux et si innocent »  ne ressemble pas aux bêtes de Panurge et ne se laissera pas tondre: quand il faut défendre le club des attaques et nuisances propres à un groupe nombreux et aux ego surdimensionnés, notre ami « bêle » avec fermeté ses convictions propres à son engagement d’un sport collectif et au respect des hommes… le loup ne rentrera pas dans la bergerie.

« We are not poor lonesome cow-boys and it’s always a long way for a club »

Tagada, Tagada, voilà Lucky Luc: Lucky RCPA!

Partenaires Internet 2020