LEBOURG   SAIN

 

LebourSain3

 

« Mon bon Monsieur, Apprenez que tout flatteur. Vit aux dépens de celui qui l'écoute : Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. » 

Fables, Jean de La Fontaine, 1868, livre premier, fable II

 

LebourSain5On ne va pas en faire un fromage mais Antoine Lebourg est un jeune joueur de vingt ans affiné au club depuis plus de dix saisons qui « pue » le rugby mais qui n’est pas encore à maturation. Sa puissance,  sa vélocité, son  adresse, son intelligence de jeu pourraient définitivement l’installer sur le plateau de l’équipe première et à plusieurs postes, svp, mais il n’est pas « pressé » : une « bonne pâte » qui demandera plus de fermentation : nos fromagers locaux sauront le préserver de la moisissure et le former à la louche. D’ailleurs son prénom qui signifie en latin « inestimable » provient du mot grec anthos qui signifie "fleur" : une « croûte » fleurie donc  qui ajoute à la texture et aux saveurs de notre gaillard un AOP original tant il est apprécié autour de la table des amis rugbyphiles pour son humour, ses jeux de mots, sa moquerie spirituelle.LebourSain4

 

Difficile d’échapper au rugby pour notre moulant rugbyman: Antoine est le cousin de Paul Taurin, de Wilfried Wacrenier, de  Jean-Louis Vollais, de Charlotte Wacrenier, de Toto (le plus crémeux) et neveu de Dominique Raymond (le plus persillé), tous ayant ou ayant eu un lien avec le RCPA. Trop pressé de sortir, notre « coulant  claquos » devait naître en octobre mais il naquit un 11  septembre (le même jour que sa Môman) mais en 1996 à… Lisieux, pays d’Auge, évidemment… Pont L’évêque, Livarot, Camembert ne sont pas loin. Il fréquenta rapidement les laitiers et crémiers du cru pendant son enfance et sa  scolarité : collège de Manneville : le matheux Rodolphe Delahaye, lycée Jacques Prévert : l’historien-géographe Bibis, le « technologue » Fabrice Jaÿ, le méthodique Patrick Baril en maths et l’inévitable pédagogue et technicien Nico Cuisson en EPS. Aujourd’hui titulaire d'un BTS SIM, notre « produit laitier »  est à la recherche d'un CDI. 

LebourSain1

 

LebourSain7Trop « pasteurisé » : sympathique, enthousiaste, généreux et toujours bienveillant, ce « pacifique » dans l'âme déteste les conflits et ne mérite pas le suffixe que l’on pourrait lui coller : Le bourg pif, pardon le « bourre pif » et c’est bien là une de ses faiblesses, il manque d’agressivité, de méchanceté, de pugnacité, une des raisons qui le fit arrêter prématurément (encore) le judo pour rejoindre sa « famille » où le petit Tautau, Paul, sévissait : la bande des mèches blondes comptait un membre de plus. Polyvalent, au gré des catégories, vaches, chèvre ou brebis et des formes, rondes, carrées ou ovales, une part de pilier, une portion de centre, un morceau de 3ème ligne, et capitaine en U 16 -  sauf capitaine de soirée-, le pudique et introverti Antoine se forge grâce au rugby une autre étiquette plus en rapport avec  l’homme en devenir et le « douillet » (comme le précise la tante cerfeuil de Tautau « quand il n'a pas mal au cul il a mal à l'œil !!!) devra s’affirmer pour continuer d’avancer auprès de sa Manon préférée pour « couler » des jours heureux. LebourSain6

Notre ami va sans doute boire du petit lait à lire son portrait : il sait ce qu’il doit faire pour grandir : Lebourg sain oui mais Lebourg pif, paf, pouf ce serait plus profitable à notre « fruitière ». Bonne dégustation avec un p’tit verre de vin. (À consommer avec modération et délectation). Aillé, c’est fini !( p'têtr un futur pilier)

NB : Au Pays des fromages, entre treize  et dix-sept heures sur le pré du Parc des Sports, les supporters rislois apprécient Lebourg sain mais les vrais joyaux fromagers de notre patrimoine excellent chez notre moustachu propriétaire d’ « Au Fromage Blanc », au 78 rue de la République à Pont Audemer, partenaire historique de nos couleurs. Alors un détour s’impose pour achever ce copieux portrait !

Partenaires Internet 2020