« TÊTE DE BLIN »

 

ThomasBLIN (1)

 

ThomasBLIN (2)« Gaaarde à vous, fixe ! »  Thomas  Blin est un enfant du pays : son patronyme augeron (du Pays d’Auge) en atteste :   Un blin est un bélier : « Faire sa tête de blin » signifie être têtu, une tête de pioche en sorte ; ce sobriquet désigne un homme fort de caractère : voilà, le « soldat » porte déjà l’uniforme et son énergie, dès son enfance, en témoigne : un besoin constant d’activités…un peu tête brûlée.  Son passage discret  à l’école de rugby du RCPA l’aide à assouvir quelque temps ce trop plein de vitalité, son application et sa volonté font merveille mais sa timidité et son manque de confiance en lui, annihilent ces premiers essais : tête de Turc. Son apprentissage en plomberie au CFA d’Evreux  stoppe provisoirement sa carrière.         ThomasBLIN (3)                                                                                                                                                                                     

« Présenteeeez, armes ! »   Le petit Tom  s’engage rapidement dans l’armée de terre, le voilà Outre-Rhin, où il cultive et développe son esprit de solidarité, le respect des consignes, de la discipline, l’endurance, la perspicacité ; la réussite des missions l’épanouit, la fierté de défendre la patrie -comme   l’équipe, le club - le galvanisent, tête de classe: qualités communes avec le rugby qu’il pratique au sein de son régiment au poste de centre pendant trois ans.

 

ThomasBLIN (4)« Serr-rez les rangs ! » La guerre est finie pour Thomas : la grande muette le libère : raisons de santé. Tête à l’envers. Retour à la vie civile : retour du manque de confiance, rêves de carrière militaire brisée. Démobilisé, notre combattant s’engage au RACH cher à nos Patrick Baudoin, Nico et Malek Loubard, club familial et formateur, le centre devient troisième ligne. Les Honfleurais, forts de leur passion et motivation,  remontent ainsi de la 4ème  série à la 1ère.  Sa présence constante, son implication perfectionniste, son explosivité en font une tête de proue de l’équipe mais le manque d’effectif plonge à nouveau le club séniors en sommeil. Grâce à Gildas Jeanneau, Sébastien Arnaud (actuellement au Brésil mais aussi ancien du RCPA), David Triboté, Anthony Thomas et notre guerrier rejoignent la troupe risloise alors en fédérale 3.

« Repoo-sez armes ! » Déjà intégré avant d’être licencié, au cœur des regroupements rugueux comme au centre des troisièmes mi-temps festives, notre ex-bidasse se retrouve sur tous les fronts : infatigable, acharné, impulsif, courageux, sanguin, la tête dans le guidon pendant quatre-vingt minutes. Solide et vaillant, il met souvent la tête là où il ne faut pas. Ses restes de centre le pénalisent encore au poste de troisième ligne mais le gaillard progresse chaque saison et devient peu à peu un Blin-dé indispensable aux joutes bleues et rouges, hissez les couleurs ! Comme d’autres arrières avant lui, il a la cuirasse pour terminer en première ligne.

« Rom-pez ! »  Sans se prendre la tête, Thomas, très fiable,  a le sens du devoir. La loyauté et la fidélité sont des vertus qui lui sont chères. Méthodique et tenace, notre bas-normand va toujours au bout de ce qu'il entreprend. Les pieds sur terre, notre gladiateur n'aime pas les rêveurs, les têtes en l'air. Personne droite et entière, généreuse et tenace, ce blondinet aux yeux bleus coule des jours heureux auprès de  la charmante et brune Emma, sa mascotte préférée, qui partage sa passion des voitures allemandes, bien sûr (les Audi et les Mercédès) et les motos.   ThomasBLIN (5)

« Dispersion ! » Yesss – sir ! Permission accordée ! La quille ! Une …Deux…Une…deux. Maintenant, notre trouffion n’est plus inconnu au bataillon.

Partenaires Internet 2020