VINCENT MARIE, NADEGE,  LOUIS,

MATHILDE  ET LES AUTRES …

 

Vincent 1

 

Vincent 8Comme tant d’autres gloires locales du rugby, Vincent a commencé par pratiquer le  football, c’est  à l’âge de 11 ans  qu’il découvrit le  rugby grâce à Jocelyn Dumay, trop tôt disparu dans un accident tragique de moto (cf.  Nos chers disparus). Au club et au lycée Prévert, il se frotta aux meilleurs  participant aux championnats de France  UNSS et terminant même sixième  perdant 17 à 16 face à Grenoble : des souvenirs qui vous suivent pour le restant de votre vie : son coup de pied surpuissant permit, alors que l’équipe prenait l’ eau de toute part face à Toulouse, de faire cesser les moqueries des adversaires quand il tenta une pénalité de 60 m en coin qui passa vraiment tout juste en dessous de la barre transversale.Vincent 2

Depuis notre éducateur- joueur  est resté fidèle à sa passion malgré des problèmes récurrents de dos qui l’éloignèrent pendant presque une dizaine d’années du terrain. Son retour se fit tout naturellement lorsque son fils Louis commença l’école de rugby, pour faire comme papa. Son gabarit ramassé et puissant l’avait destiné tout naturellement à jouer en première ligne, au talon le plu souvent où il s’imposa pendant une longue période mais il excelle aujourd’hui à bien d’autres postes, demi de mêlée, troisième ligne soulageant ainsi ses douleurs et bénéficiant ainsi d’heures de jeu supplémentaires, le plus souvent titulaire avec la B, il lui arrive également d’être aligné sur la feuille de match première par soucis de rendre service aux coaches et apporter son expérience comme les Tautau, Guillaume et Manu ; son palmarès éloquent parle pour lui:  Vice champion de Normandie junior en 93, 8ème de finale du championnat de France junior, plusieurs années titulaire en Nationale 3 et plus récemment Vice champion de Normandie en B en 2012

Vincent 3

Vincent 6« Vince » - qui n’est pas véritablement son surnom- est un garçon solide sportivement comme dans la vie ; ne lui demandez pas de jouer les provocations, de déclencher une bagarre, non c’est un  joueur intelligent et posé, discret et efficace, qui fait le job sans être sanctionné, respectueux des partenaires comme des adversaires, taiseux qui montre l’exemple comme joueur et comme éducateur, bon défenseur, courageux et qui sait se montrer opiniâtre et persévérant  sans ostentation. De nature réservée voire timide de prime abord, il se montre plus festif, plus convivial et fidèle en amitié lorsque la glace se rompt.

Auprès de sa Nadège préférée et de ses deux superbe enfants Louis et Mathilde, il coule des jours heureux. Son travail chez Aircelle lui permet de découvrir de nouveaux horizons : tout proche comme Toulouse, patrie du rugby, qui lui a permis de croiser son idole William Servat  et plus loin les USA et Seattle (normal pour un avionneur), l’Angleterre… mais aussi ses vacances qui lui donnent des envies de départ au soleil : le Maroc serait pour lui et sa famille un lieu idéal de séjours réguliers et enchanteurs. Vincent 7

En attendant, Vincent profite de ses amis, membre des « Tontons Trinqueurs » de l’honorable M’sieur Fernand et membre du « gang du maquis de Saint Mards de Blacarville » avec les Jéjé et Guyguy, une équipe le professionnalisme au niveau de ce que l’on appelle les « retours en bus » et de ses  anciens amis rugbymen : Laurent Niel, Sébastien Guillosson et les frères Toussaint Benoît et Jérôme, un petit verre de whisky à la main qu’il affectionne avec modération bien sûr.

Vincent 5Qu’il en profite car la quarantaine arrivant, il tire ses dernières cartouches avec panache et motivation mais il a préparé ses arrières avec l’arrivée de sa progéniture. Longue vie aux Marie !

Partenaires Internet 2020