PORTRAIT CV

Blandine1

SAINTE BLANDINE

 

Blandine7« Il vaut mieux s’adresser à Dieu qu’à ses saints » comme le dit le proverbe et pourtant le quotidien nous apprend qu’un subordonné est plus souvent accessible et performant qu’un responsable voire un chef. Blandine, Sainte Blandine, Blandine Rémond en est la parfaite illustration. Sanctus ! Sanctus ! Sanctus ! Trois fois Sainte.

Sanctus Blandine enfant, « la caressante ». Dès son plus jeune âge, dans sa campagne verdoyante de Colletot, Blandine entendit-elle des voix en comptant les moutons ? Assurément les voix de Mère Véronique et de Père Dominique Rémond (on se demande ce qu’ils ont dû faire ces deux-là) et même du Père Noël. Blandine5Pas de vocation au sens littéral : « appel », car notre bergère blondinette est une « enfant de la balle » ovale - on peut en être une et ne pas la prendre au rebond, surtout quand on est une fille-. Blandine11La petite Blandine commença donc par les bébés nageurs en eaux troubles puis s’essaya quelque temps à la gymnastique à la Française Risloise de notre chère Chantale, poursuivit par l’escalade et enfin  courut le 'guilledou' à Sport Aventure. Sportive et dynamique, elle participait tous les mercredis à l’USEP et à l’UNSS du lycée Prévert où le rugby de papa la rattrapa.

Blandine17Sanctus Blandine,  « la flatteuse » ado engagée, prit alors sa vie rugbystique en mains : double licence au RCPA et à l’EAC. Ses pratiques sportive précédentes lui donnèrent des bases solides :Blandine2 confiance, adresse, maîtrise, esprit de compétition et d’émulation, motivation… qu’elle exploite au mieux, soutenu vous le pensez bien par un père ravi. Blandine12Notre ange blond léonin impressionne par sa volonté et sa détermination sur le terrain  au service d’une technique irréprochable que les apprentissages familiaux ont contribué à rendre parfaite. Blandine4Malheureusement les blessures et pépins s’accumulent et l’écartent trop rapidement des terrains qu’elle chérit tant. Blandine10Le rugby féminin en est à son balbutiement. Blandine13Blandine9Alors elle s’engage, la voilà à la FFR pour la coupe du monde, au comité régional et départemental : bon sang ne saurait mentir : autrement dit « les Kiens ne font pas des Kattes ».Blandine8

Si Sanctus Blandine « la sage adulte » se cherche professionnellement, elle devient tout de suite un archange au sein du RCPA, une mère Thérésa ou une sœur Emmanuelle, aux côtés de Dieu le Père Dominique (Nique Nique) : une de ses  arbitres (au côté de Gaëlle), une de ses éducatrices ( cette saison avec son tendre chéri le samedi), une de ses nombreuses dirigeantes indispensables dans le rugby d’aujourd’hui: Blandine3si elle suit son homme le samedi, elle ne le lâche pas le dimanche non plus puisqu’elle les accompagne comme responsable terrain, infirmerie, matériel…Blandine19Extravertie, elle parle facilement à tout le monde, permet ainsi de tisser des liens solides indispensables à la vie collective d’un groupe, favorise les relations intergénérationnelles et interclubs avec nos amis du CSG, crée ces passerelles qui engendrent la solidarité et la bonne humeur, n’hésite pas à montrer ses talents culinaires les vendredis soirs d’entraînement ( on parle encore de la tartiflette de novembre)- pas de raisons que son préféré soit le seul à en profiter, en bien ou en mal- . Blandine14Elle trouve son Salut dans la multiplication des … tâches mais surtout elle s’épanouit pleinement auprès du Bienheureux et précieux Achille, éducateur, joueur et plus si affinités.

Blandine15Un peu Chiante mais trop gentille  et amusante : Sainte Blandine n’est pas une esclave : Blandine, une Lyonne, ni martyrisée, ni torturée, ni égorgée mais Blandine libérée pour le Bien d’autrui. Sacrée Blandine : au moins, elle, la voilà déjà béatifiée.Blandine18

Blandine16Dominique Rémond, Christelle Berrier, Blandine Rémond : Sainte Famille, Sainte Trinité, Jouez pour Nous ! Amen !

 

PORTRAIT CIII

 Benji17

BENJI : POMPIER ? 

 

BON ŒIL !

 Benji21

 Benji2« Allo, c’est le 18 ? - Non, c’est le 4 ou le 5 ! ».

Benjamin Couyard, dit Benji, porte ce numéro dans le dos chaque dimanche depuis le début de la saison en équipe première et partage ce plaisir avec un nombre croissant de joueurs de sa génération d’à peine 20 ans, les Jean, Quentin, Hugo, Maxime, Antoine, Alexandre, Hugo, Jules, Valentin…et ceux qui trépignent d’impatience de les retrouver.  Benji10Benji1Notre jeune gaillard ne se planque pas, se trouve le plus souvent sur la ligne de front, chaud devant, un deuxième ligne de devoir, à l’ancienne (Anglegoose, Sgeg lancés eux aussi à moins de 20 piges devraient l’apprécier), efficace avec ou sans ballon : ossature bodybuildée massive et musculeuse, poutre de chêne solide pour ce jeune menuisier -  charpentier de formation.Benji3

 

Pompier  en devenir mais aussi apprenti rugbyman puisqu’il alluma la mèche dès 2006 avec le fameux Bernard Pees, le béarnais chantant, parti trop tôt sous le soleil de « Plus belle la vie », le discret Johann Laffargue et le toujours disponible Bruno Petit, membres du BAR de ce regroupement Vallée de la Risle exemplaire. En moins de 11, à chaque retour de tournoi, Benji chantait à tue-tête : « Salade de Fruits » de Bourvil, Yoyo en a encore les oreilles qui bourdonnent.

Benji5Pompier de Paris est le rêve de Benji; en attendant, notre soldat du feu a tout l’arsenal du rugbyman moderne : bon pied, il se déplace avec aisance, éteint ou allume les incendies aux quatre coins du terrain, fer de « lance » du jeune pack rislois : pyromane, il met le feu, se vexe et s’énerve vite : déblaie, démolit les fondations adverses, plaque à tour de bras, étaie de sa puissance les regroupements, catapulte le sauteur sur la grande échelle…tâches obscures de plus en plus caillassées mais qui ne rechignent pas  notre courageux et têtu sapeur sans peurs et sans reproches… Benji18pas de fumée sans feu…même autour d’un barbecue bien alimenté avec un essaim d’ amis.  Benji8En attendant de repasser le concours de SP, il travaille à Normandie dératisation, mais chasse surtout les guêpes et frelons asiatiques… pour sûr, il aura du boulot !Benji19

Benji9Notre Pimpon n'a pas son pareil : altruiste, toujours à l'écoute de l'autre, c'est un partenaire idéal d'un point de vue personnel et professionnel ;  sa nature calme et discrète en fait parfois un être solitaire qui peut être assez casanier mais est connu pour sa générosité sans égale : capable de venir en aide même à un inconnu en détresse, apprécié par son entourage qui n’hésite pas non plus à voler à son secours lorsqu’il est dans une impasse…solidarité oblige.

Benji20

Benji11Bon œil, Benji adore dévaler les pentes enneigées dès que l’occasion se présente : chasseur alpin ou sapeur alpin, pourquoi pas ? Notre jeune seconde latte ne chasse pas que les rongeurs et insectes, les pistes noires ou les pipes, ses proies les plus convoitées et excitantes portent des jupons, sans doute l’appel des sirènes : son nid le plus visité se trouve à Bernay : « le France » est son foyer mais d’autres casernes lui conviendront. Benji12De nature sociable, il adore le contact humain et profite de toute occasion pour nouer des liens d’amitié…nos amis de Stow l’ont apprécié au soir du Grand Rassemblement pour sa jovialité et sa bonne humeur communicative. Son plus grand plaisir : passer des moments conviviaux avec sa famille et ses amis. Il aime partager ses passions avec autrui et découvrir de nouveaux centres d’intérêt…tout feu, tout flamme, Benji !Benji13

Le prénom Benjamin signifie "fils de la main droite" ou "fils de la fortune", c'est-à-dire "chanceux" ou "béni". Ce prénom porte bonheur devrait lui permettre de réaliser son rêve et faire de étincelles: c’est tout le bien qu’on lui souhaite ! Raccrochez, le 18 ne répond pas, sans doute parti butiner !Benji15

PORTRAIT CIV

LesBaril29

DES BARIL

Les Baril7

 

EXPLOSIFS !

 Les Baril1Planquez-vous, pelotonnez-vous, bouchez-vous les oreilles, la mèche scintille, ça va péter ! 3, 2, 1 : Explosions … de talents ! LesBaril28Julien et Alexandre Baril, chacun à leur image et place, sont les détonateurs « nouvelle génération » des lignes arrière de cette saison de transition du RCPA. LesBaril27Les Baril10Nos deux frères commencèrent le rugby très tôt à l’EDR du RCPA passant de catégorie en catégorie en subissant blessures et pépins, arrêts… et études studieuses.  Les Baril8Ils s’adonnèrent d’abord à l’équitation puis à la natation avant de découvrir le rugby pour les initier aux joies d’un sport collectif. Le sage Patrick, le papa, devint un éducateur discret, fidèle et disponible, sans jamais leur imposer sa présence. http://rugbyclubpontaudemer.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=136:portrait-lvi-1-1-1-1-baril&catid=12&Itemid=139)

Les Baril2Julien, l’aîné (bientôt 22 ans) : une Bombe sans retardement : confiez-lui l’obus et ce pacifique si tranquille au sourire si amical devient une fusée aux multiples étages et Les Baril4aux réacteurs surpuissants : du gaz et du peps à revendre, une énergie éruptive qu’il met au service du collectif. Des démarrages violents à l’aile ou au centre, des crochets dévastateurs, des percussions à fragmentations, des retours à l’intérieur déterminants, des plasticages agressifs et des déflagrations percutantes  caractérisent son engagement intensif. En dehors du rectangle vert, Julien retrouve sa quiétude naturelle ; attachant et réservé, son intelligence et sa clairvoyance lui donnent le recul nécessaire dans la vie familiale et étudiante comme sur le pré. Les Baril6Sa vitesse d’exécution, ses prises d’initiatives rapides, sa vélocité, sa technique sans failles,  sa rage et sa passion  le métamorphosent : un costume qu’il endosse sans ostentation pour le bien d’autrui.  

Les Baril19Alexandre le Petit : de la Dynamite : il  porte son prénom étymologiquement et littéralement : « repousser virilement l’ennemi », un guerrier qui protège. Son poste d’aboyeur à la mêlée, de chef de meute, le pousse,  en leader naturel, à donner l’exemple depuis ses débuts sur les champs de bataille rugbystique : un conquérant qui n’a peur de rien. Les Baril21Pourtant sa bonté et sa gentillesse se lisent sur son visage poupon et son charme naturel lui ouvre bien des opportunités dans la vie. Mais ce volcan en sommeil entre vite en éruption à son poste de prédilection derrière les gros qu’il cornaque avec la maîtrise d’un vieux renard. Pas besoin d’allumage, la combustion est rapide, l’implosion imminente se déclenche dès l’engagement. Les munitions qu’il distribue à son poste de prédilection deviennent des armes offensives dangereuses. Les Baril26Une vision du jeu et une vista que ses années de pratique ont développées le sortent souvent de situations périlleuses quand la canonnade adverse  se déchaîne. Ses jaillissements tranchants provoquent la débâcle dans les lignes ennemies : une torpille qui rate rarement sa cible.

Les Baril20Des jambes et des têtes : « Juju » « se mastérise » en mathématiques et marche dans les pas de papa ; « Alex » se prépare à nous équiper en prothèses auditives-va y avoir du boulot-. Les Baril5
Les deux « frérots », sans oublier Mathieu, le ravisé, qui passe son bac S d’abord après des années à l’EDR, ont cultivé leur rugby grâce aux expériences arbitrales au niveau régional (Alexandre fut même arbitre national en UNSS) : une formation et une implication supplémentaires qui comblent beaucoup de lacunes de joueurs et un autre regard sur le jeu et ses règles complexes.

Les Baril13Heureusement que l’effacé et secret Patrick et la discrète et douce Muriel, tous les deux volleyeurs, décidèrent de faire découvrir un sport collectif à nos formidables projectiles car ces « Baril-là » sont de bonnes pâtes, à consommer « al dente » sans modération et à toutes les sauces.Les Baril18

 

PORTRAIT CII

 

"FOLIOT" JUNIORAntoinef1Antoinef5

 

Dans la « collection » Foliot, vous connaissez tous, les « œuvres » de Christophe, le papa-razzi du weekend end qui nous permet de suivre les exploits du RCPA, ces photos qui depuis des années illustrent superbement nos « éditions » sur le site suppléant le poids des mots et bien, il va vous falloir vous habituer à « feuilleter » les prouesses de « Foliot Junior », le miraculeux et rêveur Antoine, même si les « pages » de ce « volume » sont déjà bien remplies… Notre « journaliste en herbe » commença  en effet la pratique du Rugby dès 8 ans en U 9 au RCPA (10 ans déjà et le voilà en équipe première pour son premier mois en séniors) : l’an passé, il jouait et rédigeait les articles des U 18 avec une régularité jamais démentie.semaine11seniors15La « biographie » de notre portrait du jour commence le 24 octobre 2000 à la maternité de Pont-Audemer, il écrit ses premiers « chapitres » à l’école primaire de Bourneville, poursuit au collège Louise Michel de Manneville-sur-Risle et conclut la première « partie » au lycée Jacques PREVERT. La seconde partie débute, comme ses compères Maxime et Romain, un Bac S option Sciences de l’ingénieur en poche, et le voilà en DUT « Gestion Logistique et Transports », tous dans la même classe - elle n’est pas belle la vie ?

Ses « romans » d’adolescence : « Antoine et le tennis » (7 ans)Antoinef8, Antoinef6« Antoine et le surf » (vacances à Soulac), « Antoine et le ski » (14 ans), et plus récemment « Antoine et le quad » Antoinef20témoignent de sa vitalité, de ses goûts éclectiques et sportifs.  « Antoine et le rugby », son futur « best-seller » qu’il peaufine, ne manque déjà pas d’émouvants récits épiques et d’un palmarès étoffé : notre petit blondinet réservé et effacé a participé en 2011, en U11, à Fécamp, à la finale victorieuse du  championnat de Haute-Normandie,Antoinef10
puis avec la section UNSS Rugby du lycée PREVERT de notre Nico Cuisson national, aux championnats de France de Rugby à 7 à Dijon où ils se sont classés 10ème, Antoinef21, a été sélectionné en équipe de Normandie U18 : amicale du tournoi des 6 nations à Caen avec ses copains et coéquipiers du RCPA Maxime, Romain, Victor, Tegra et Alexandre : Antoinef14classés 2nd du tournoi. Une p’tite anecdote qui illustre le caractère trempé du garçon : lors d’un match en U15, en mai 2014, au Havre, Antoine se fractura l’omoplate gauche lors d’un contact avec Karl du RCPH :Antoinef2
Avant son départ, le papa-poule Christophe lui glissa pour plaisanter  « Antoine, tu ne laisses personne passer ! ». Lorsque arrivé dans la chambre d’hôpital,  le malheureux héros lui annonça : « Il n’est pas passé, Papa », the « proud father » lui rétorqua : « Tu aurais peut-être dû le laisser passer fiston ! », heureusement une très belle et gentille infirmière le consola. Ironie de l’histoire, Antoine  joue en équipe de Normandie U 18 avec Karl. Notre futur « fracturé » débuta sa jeune carrière de rugbyman au poste de demi de mêlée jusqu’en 1ère année d’U15…et malgré son petit gabarit, fluet et frêle, il joue au poste de 3ème ligne aile. « Success is in the mind », notre « auteur » ne manque pas de détermination et de motivation : il anticipe, se déplace facilement, saute et montre des qualités et des ressources exemplaires dans la lecture du jeu et des placements.Antoinef11 Bénévole pour arbitrer et placer lors du spectacle des 50 ans du club, il répond comme sur le terrain aux sollicitations anonymes et dévouées. 

            Acteur mais aussi spectateur : passionné depuis tout petit par la presse sportive, il est incollable sur les différents championnats de Foot et Rugby, ne loupe pas un Grand Prix Moto GP ou le championnat du monde de biathlon et en juillet le tour de France l’accapare… Antoine, pourtant trompe son monde, il supporte le PSG (« Eh oui, on ne réussit pas tout » dixit son père, bonne mère !) – Nobody is perfect !- Mais rattrapons ses incartades, il  encourage aussi l’équipe de France contre le Tonga, l’Australie et la Nouvelle Zélande au Havre et au Stade de France. Antoinef12

Antoinef13Dans la « bibliothèque » Foliot, l’athlétisme tient une place importante dans les « rayonnages », sa sœur Roxane participa à cinq championnats de France en tant que lanceuse de javelot…mais son aînée s’essaya aussi au tennis et au rugby, une année en U11 au RCPA.

Si vous lisez ses « carnets de voyages » en Australie, en Nouvelle Zélande- sans doute pas un hasard : l’Eden Park et ses vestiaires-, le « narrateur » vous fera découvrir les curiosités insolites et médiatiques de ces contrées lointaines ou imaginaires.Antoinef15

Antoinef3
Antoinef4Lecteur passionné du « Seigneur des anneaux » de J.R.R. Tolkien, il découvrit à ces occasions les lieux mythiques des tournages et rencontra ses magiques personnages.

La « couverture » n’est pas qu’alléchante, le « contenu » est riche et original…on attend le « dénouement » avec impatience ! Ces premiers « tomes » méritaient de figurer en vitrine…mais n’omettons pas de citer la discrète mais précieuse « éditrice » Bénédicte qui veille avec bienveillance à sa couvée prolifique et à leur épanouissement dans leur librairie d'Aizier. Bonne lecture ?RCPA Equipe 1 04 11 18 2

Sous-catégories

MERCI à nos PARTENAIRES MAILLOTS

Connexion