Portrait CXVII : 

PAF LE BOSS

PORTRAIT de PIERRE-ALAIN FOLTZ

Membre du RCPA de 1986 à 1995

Paf1Marcel me demande un peu avant l’été : « Dis Manou pourrais-tu faire le portrait de tes amis de ta génération pour la page hebdo de l’Eveil ? » Comment ne pas dire oui à Marcel Sénioris ? Marcel, Monsieur RCPA, le Monsieur RUGBY de Pont-Audemer ! Le héros de mon enfance du rugby local que moi que j’ai. Le Jean Prat Normand ! En plus, il eut la bonne idée de séduire ma cousine dans les années 70, donc c’est devenu mon cousin.

Si Marcel avait joué au basket, son maillot avec le numéro 13 aurait été retiré et affiché tout en haut du stade Saint Paul. Bon les infrastructures de l’époque ne nous ont pas permis de le faire.Paf6

L’eau chaude et l’éclairage étaient les priorités de l’époque à Saint Paul. Comme quoi le club était en avance sur son temps…

Après lui avoir demandé une période de réflexion de 3 secondes, j’ai fini par dire oui.

CHAPITRE 2 : PAF LE BOSS !Paf3

Dans la série des mecs pas banaux, confrérie secrète née un soir de printemps 1989 dans un jardin de Saint Symphorien, en pleine épopée de phases finales des championnats de France des juniors du club, j’ai choisi de continuer par mon Ami : Pierre Alain Foltz plus connu sous le surnom de PAF.

PORTRAIT CXVI : LOÏC, FRERE SOURIRE

Membre du RCPA de 1975 à 1995

Loc4Marcel me demande un peu avant l’été : « Dis Manou pourrais-tu faire le portrait de tes amis de ta génération pour la page hebdo de l’Eveil ? » Comment ne pas dire oui à Marcel Sénioris ? Marcel, Monsieur RCPA, le Monsieur RUGBY de Pont-Audemer ! Le héros de mon enfance du rugby local que moi que j’ai. Le Jean Prat Normand ! En plus, il eut la bonne idée de séduire ma cousine dans les années 70, donc c’est devenu mon cousin. Si Marcel avait joué au basket, son maillot avec le numéro 13, aurait été retiré et affiché tout en haut du stade Saint Paul. Bon les infrastructures de l’époque ne nous ont pas permis de le faire.L’eau chaude et l’éclairage étaient les priorités de l’époque à Saint Paul. Comme quoi le club était en avance sur son temps…Après lui avoir demandé une période de réflexion de 3 secondes, j’ai fini par dire oui.

CHAPITRE 1 : LOIC, FRERE SOURIRE !

Dans la série des mecs pas banaux, confrérie secrète née un soir de printemps 1989 dans un jardin de Saint Symphorien, en pleine épopée de phases finales des championnats de France des juniors du club, j’ai choisi de commencer par mon Ami : LOIC FAUVEL.Loc9

Pourquoi lui ? Parce que c’est tout simplement l’ami que j’ai, depuis le plus longtemps, 46 ans. Et puis surtout Loïc, pour les non-initiés a pratiqué l’ovale, pendant plus de 20 ans au RCPA. Loc10Son père Daniel fut un dirigeant très actif à l’école de rugby dans les années 70 et ses deux frères Cyril et Maxime ont également composé les rangs de l’école de Rugby à cette période. ( le deuxième à gauche debout)

PORTRAIT CXVII :

THOTHO, UN SANGLIER DANS UN JEU DE QUILLES

Thotho1Si vous êtes comme saint Thomas, vous ne croyez que ce que vous voyez, avec ThoTho, Thomas Versavel, vous ne serez pas déçu. Le Tho Tho Rose, un beau bébé, commença malheureusement le rugby bien trop tard, à 17 ans.Thotho12Thotho13

Versavel, ça vous dit certainement quelque chose, vous les anciens : bien sûr, ce patronyme belge – qui signifie de la sablonnière, évoque Benôit, flamboyant ailier et Vincent, talon talentueux des années 80. Mais là, il s’agit du cousin, Thomas, que ses amis surnomment affectueusement Thotho ; sa famille comme la plupart des réfugiés du Plat Pays de la première ou seconde guerre mondiale se réfugia en terre normande et cultiva ses arpents. Le gabarit ramassé, courtaud et costaud de ce presque néophyte pilier, lui attribuent aussi le pseudo de « Sanglier » mais lui, ne vient pas des Ardennes mais du plateau de Saint Mards.

PORTRAIT CXV

ADRIEN, LE HORSAIN*

Adrien11« Régent, régicide, régime, régiment, régisseur, règle, règne…- non pas réglisse, svp- » : alors latinistes à vos Gaffiot, l’étymon rex, regis, signifie « Roi ». Adrien Régerat, récent licencié au club (2020), se traduit donc par « a été Roi », ni de Bayonne – bien qu’il s’en rapproche, ni des couillons car notre horsain* a la tête très bien faite : EIGSI La Rochelle : Dominante Mécatronique ; stage fin d’étude chez Renault à Guyancourt (78) et le voilà Ingénieur essai et mise au point d’aide à la conduite chez Renault, à Aubevoye (27).Adrien1

Adrien3Le flux migratoire des sudistes des premières années du club s’est tari depuis belles lurettes mais il existe toujours quelques « migrants » isolés avec papiers en règle. Adrien Régerat est de ceux-là : – comme de rares exceptions - il ne sort pas de la formation risloise ; des produits locaux qui l’ont accueilli avec plaisir tant le garçon est agréable et discret : son intégration fut une réussite.  Alors s’il n’est pas d’ici, d’où qui vient, cet « estranger » ?Adrien4

 « Adri » débute à l’âge de 5ans (2000) à l’ARC Chauray (79) ( Fed 3 cette saison : poule 18) où il effectue toutes ses années d’école de rugby jusqu’en cadet :  il joue 10 puis migre  en Juniors Balandrade au Stade Niortais ( Nationale 2 ) pour côtoyer un autre niveau de jeu et une autre rigueur à l’entraînement - il se trouve décalé à l’aile ( 1/16e de finale championnat de France Balandrade + 1/8e de finale championnat de France Honneur avec Chauray (double licence) et 1/8e de finale championnat de France Balandrade ; retour d’exil dans son club de cœur en Honneur, pour évoluer au centre ( poste qui lui plaît davantage) ; ses études le déracinent à nouveau et l’envoient à l’étranger malgré un titre de Champion de Poitou Charente, réserve Honneur 2016 ; migrant économique en 2017, le voilà à Rouen pour retrouver le goût de jouer et rencontrer de nouvelles personnes : contacts humains et contacts physiques de ce sport au vecteur social, deux saisons au RC Mont Saint Aignan avant de « demander l’asile » au RCPA adversaire des montagnards dont il apprécie les qualités du club, sur et en dehors du terrain, plus sérieusement, Pacsé en 2021, il se rapproche de sa charmante compagne Elodie. Eduqué rugbystiquement par le grand Biarritz Olympique de Yachvili/Harinordoquy/Betsen/Traille des années 2005 – 2010 et bien sûr depuis toujours supporter du Stade Rochelais, Adri vit et respire Rugby mais pas que : les sensations fortes (saut à l’élastique, en parachute, plongée), les voyages et la bonne bouffe lui procurent aussi de bons moments d’Epicurien.

Partenaires Internet 2022