L'AMICAL "MIKA"

MIKA (7)

MIKA (2)

MIKA (6)Mickaël Morainville est un pur produit du Regroupement Vallée de la Risle : Entente Brionne BAR – Pont-Audemer RCPA qu’il a investi depuis sa tendre enfance et qu’il sert aujourd’hui comme éducateur : vous l’avez deviné, « Micka » se passionne pour  le rugby et  ne vit que pour ça depuis plusieurs années.MIKA (1)

« MI - CK ADO » est un gamin sur qui l’on peut compter: droit, simple, sérieux, calme, courageux, honnête, travailleur, serviable et fiable ; cadet d'une famille de quatre enfants dont trois garçons, famille de passionnés de rugby : le grand frère joue au BAR, la maman impliquée dans la création de l'Ecole de Rugby de Brionne puis active dans le bon fonctionnement de l'Entente Brionne-Pont-Audemer, toujours présente aux bords des terrains pour encourager ses "jeunes pousses". Mika a la passion de la jeunesse et parfois s'enflamme comme avant les matches : la remise des maillots, le retour aux vestiaires, la sortie sur le pré l’émeuvent encore.... Mais la jeunesse se passe, l’ado bouillonnant s’apaise, le jeune homme prend tranquillement ses marques. Fan du Stade Toulousain depuis son enfance, son adresse mail en témoigne, il ne rate aucun de leurs exploits et lui reste fidèle dans la tempête. Fou de rugby : il connaît tous les joueurs quel que soit son club et sa provenance. Mickael est un jeune très décidé, au collège, il dut se battre pour suivre une section rugby au lycée Modeste Leroy à Evreux où il prépara un bac STI2D qu'il obtint. Il  vécut  trois formidables années auprès de Paul Charrié (ancien stratège de l’EAC et ancien recordman de France du javelot) qui s'occupe de la section Rugby et commença à bâtir son réseau de relations, normal pour cet apprenti maçon ponctuel : les fondations seront solides. 

MIKA (8)

MIKA (3)«  MI -CKADEAU » est un véritable trésor d’abord pour sa famille, Cécile, sa dévouée mère ne contredira pas ce propos et pour ses deux clubs, le BAR  et le RCPA. « Je suis jeune, il est vrai, mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années » : notre protégé aime et sait prendre des responsabilités. Il prépare actuellement un BPJEPS grâce à un contrat avec la mairie d'Evreux ; dans son élément, le petit Micka profite de l’expérience reconnue de l’encadrement des éducateurs d'Evreux. Il  accompagne à chaque occasion les sélections de l'Eure U14 et U 15 auprès de Franck DELEGER,  notre conseiller technique de l'Eure et assurera l’intervention primaire à la rentrée des écoles du canton de Pont Au ainsi que  l’organisation du stage de Pâques des U 14 et U16. Il encadre avec Nico  les moins de 16, s'éclate avec ces jeunes prometteurs : pour être éducateur, il ne faut pas uniquement avoir des qualités rugbystiques, mais il faut aussi être à l'écoute des jeunes, être un bon communicant : la vie n'est pas toujours tendre avec eux, le côté humain est très important, ainsi que le respect des jeunes, la valorisation de leurs efforts, leur faire comprendre qu'ils sont capables d'évoluer, et le leur faire remarquer, pour lui ce sont les clés de la réussite. Le mercredi, il n’hésite pas à donner volontiers un coup de main à Patrick ou Cédric- vous le constatez, le petit brionnais ne supporte pas l’inactivité : une pile électrique dynamique capable de jouer talonneur, troisième ligne, demi-de-mêlée, trois-quart tant sa technique et son foncier sont irréprochables ; volontaire, tonique,  respectueux, il gravit les échelons, une première saison chez les séniors brionnais, une seconde chez les rislois, il enfile le maillot des réserves et puis le 25 janvier 2015, le voilà titulaire en première… un parcours initiatique qui le forge et le motive.   MIKA (4)

MIKA (5)«  MIKADO » est un jeu de patience et d’habileté, d’adresse, notre jeune passionné de sport, toujours à l’écoute des autres  s’arme et se nourrit avec sagesse et satiété quotidiennement au contact de ses multiples expériences : l’accident de son grand ami Vianney qui ne pourra plus rejouer au rugby et qui encadre avec lui à l’EDR  est une injustice qui décuple son envie et son enthousiasme. Il reste à  espérer que ce sympathique garçon, si attachant, fidèle en amitié, réussisse une carrière dans le sport tant il le mérite. Physiquement, il n’est peut-être pas taillé pour jouer les premiers rôles, il manque de coffre mais à l’intérieur son état d’esprit et sa grandeur d’âme sont un capital inestimable pour ceux qui le côtoient. « Mickaël » signifie : « Qui est comme Dieu », il suffit donc d’attendre encore un peu.

 

     QUENTIN VIT KING’S AVENTURES

QuentinViking (1)

QuentinViking (2)Vous ne connaissez pas les Aventures du Roi Quentin du Hudard (Quintus, le Cinquième : pas le Cinquième élément, ni la cinquième roue du carrosse - car il n’est en fait que le second de Simone, notre ancienne et toujours souriante crêpière évoquée pour son demi-frère Fred, pas si effrayé, récemment ; notre victime du jour - pardon notre Viking du jour- n’est pas une demi-portion : ses aventures méritent d’être contées : Remontons le fleuve de sa jeune vie sur son nouveau  Drakkar qui vient de s’amarrer à Sainte-Croix-sur-Aizier.

Par Thor, quand ce petit Hercule débarqua chez les Minimes, le Gaillard était château : un donjon carré d’adulte, des tours larges et proéminentes, tel vous le vîtes à cette époque-  au bas mot quinze ans plus tôt-, tel vous le croiserez aujourd’hui : cheveux blonds - un peu plus clairsemé, yeux bleus d’un fjord, taches de rousseur récurrentes : une carrure de guerrier barbare ou d’armoire normande : « Ah ! Bon ! Il est minime !, Nous le pensions séniors ! »  Son patronyme très fréquent dans l’Eure rime avec son aspect physique : Mais le Haillard d’avant  ne se plaira que  derrière malheureusement.QuentinViking (3)

QuentinViking (6)Par Odin, notre « envahisseur » venu des terres du grand nord, de Manneville sur Risle, gardait les cages de l’ASM ou les comblait grandement. Notre conquérant au profil de Goliath n'a pas conscience de son gabarit - son frérot prétend qu’il lui mangeait sa gamelle-, de sa monstruosité : toujours soucieux de ne pas faire mal à ses congénères, notre tendre et doux bisounours passera sans doute à côté d’un palmarès plus étoffé. Notre colosse aux pieds d’argile construit sa vie au gré de ses affections et émotions : la famille, l’amour - eh ! oui, déjà !- et l’amitié priment, les sentiments et la sensibilité dominent…et notre tortue, notre bélier, notre machine de guerre, finalement, ne brûlera ou ne pillera rien sur son passage. Adroit, solide et costaud, il se plaît  à prendre du plaisir sur le terrain, mais pour lui, le rugby n’est pas un combat : notre gladiateur ne fourbit pas ses véritables armes : la puissance, la force. Le « couard » est pourtant un dur : croisez-le sur son fougueux destrier  à pédales sur le chemin Perrey ou caparaçonné de son armure de coureur de fond sur un sentier de randonnée : il aime souffrir, se dépasser, se surpasser… loin des coups, des bobos, il adore le rugby et sa convivialité mais moins sa rudesse : demi-finale du Tournoi cadets d’Avia Kituro (club de Bruxelles), Quentin reste au sol, gémit, pleure, les soigneurs accourent, il ne peut se relever, la voiture des pompiers s’approche pour le transporter à l’hôpital, on parle de le garder en observation la nuit alors que le car rislois repart pour Pont Au le soir même; le blessé n’est pas sourd,  il se redresse, il marche à nouveau, il rentre à Pont Au…on l’attend à la maison… Quentin aurait pu jouer du Tarantino.

QuentinViking (5)Par Frigg, ce charmeur-séducteur calme et réservé, rencontra très tôt sa blonde et charmante promise, Pauline, poussa à sa vitesse jusqu’au bac, s’inscrivit en Staps, se forma comme éducateur-loisirs, épaula sa mère à l’association des Petites Cabanes, tout en filant le parfait amour : Clara et maintenant Gabin comblent ce couple exemplaire et atypique. Bosseur, patient, persévérant, honnête, sociable, fidèle, perfectionniste et  responsable, notre « majesté » s’investit dans ce qu’il croit et ce qu’il défend, s’engage pour de bon, de façon durable et totalement sincère même si ce n’est pas sur le pré : il n’y a pas que le rugby dans la vie, sûr –mais quand même-.Quentin Roger (3)

Il Vit King et si vous voulez marcher sur ses traces, accrochez-vous aux branches, paintballez-vous de couleurs de guerre et si la cabane n’est pas tombée sur le chien, vous pourrez y pique-niquer voire y coucher alors rejoignez-le au Parc Viking Aventure qu’il dirige http://www.vikingaventure.fr/: dites-lui que vous êtes-vous aussi un des membres du RCPA, vous bénéficierez sans doute  de sa générosité et surtout de son sourire.   Réouverture le 04 avril pour retrouver Quentin Haillard et Thomas, son «  sujet », ailier prometteur du RCPA également et vous vivrez des Aventures périlleuses concoctées par nos deux larrons.QuentinViking (4)

 

         « IL A UN CHAPEAU ROND,  

                

                  VIVE LE PERON ! » 

 

PERON (1)

Des racines, déraciné et des ailes

DES RACINES :

“Magit mat ho korf hoc’h ene a chomo pelloc’h e-barzh”

 (Nourris bien ton corps ton âme y restera plus longtemps)

PERON (2)Thomas Péron, comme tant d’autres professeurs d’EPS avant lui ( Avignonnais ou Cavaillonnais par exemple ), le pied marin à peine posé sur notre terre normande, revendiqua un retour imminent sur ses  terres bretonnes : au bout de la terre, le Finistère et … du sud, svp, c’est sans doute qu’un jour, il devait répondre aux sirènes d’Olivier pour prendre en charge la préparation physique des séniors qu’il assume dans la tourmente des résultats depuis deux saisons. Thomas n’a jamais joué au rugby, il naquit dans un environnement  voué au ballon rond (vive les bretons !) : sa mère est toujours secrétaire du fameux club de Plabennec où son père fut éducateur et son frère Tanguy joueur alors que le petit Homme Tom – pourquoi pas Tam-Tam ? Notre armoricain est aussi musicien- chanteur- aurait volontiers goûté aux joies de l’Ovalie, il devint pousse-cailloux par devoir filial. - Sa petite sœur Anaïs pratique le twirling et  entraîne (elle a entraîné Fanny et Agathe Honorine qui obtinrent des titres européens et mondiaux) : une vraie famille de champions, les Péron !  Lycéen et sportif, il hésite à embrasser la carrière de footballeur mais bac S en short et mention, il quitte la baie de Douarnenez, s’engage à Angers pour quatre années d'études de STAPS (Ecole IFEPSA), entraîne des jeunes dans un club local de football, découvre la boxe française - le pied !- : 20 sur 20 à l’oral du CAPES-faut pas l’énerver- et nage comme un poisson des heures durant… : curieux, boulimique et passionné…des qualificatifs qu’il cultive à l’envi sans se rassasier. Le celte qui sommeille en lui ne pouvait rester insensible aux charmes et aux caprices de la balle ovale qu’il enseigne d’ailleurs depuis quelques années à ses élèves. PERON (3)

DERACINE

« An hini na avantur netra na koll na gounid ne ra »

(Celui qui ne risque rien ne perd ni ne gagne)

PERON (4)Il débarqua en 2006 donc pour son premier poste de professeur d’éducation physique au Groupe scolaire Saint Ouen, après une année probatoire dans son port de pêche préféré, s’inscrivit dès son arrivée au CAPA football avec un seul objectif,  retrouver la pointe du nez de son territoire natal, pas très loin de la pointe du Raz, à la fin de l’envoi, je me pointe … à Pont Audemer ! Céline, sa tendre et douce mie d’enfance, se rapprocha  du Petit Breton en choisissant de s’exiler elle aussi pour retrouver son Apollon en région parisienne : ils jonglèrent avec les fins de semaine chez l’un ou chez l’autre : Les bretons sont de grands aventuriers  et répondent à l’appel du large : sans doute la raison pour laquelle la plongée sous-marine au club des Laventins lui ouvrit d’autres profondeurs ou horizons.  La vie les réunit enfin à nouveau, la professeur de physique-chimie rejoignit son marin sur le Pont-Audemer : ce couple harmonieux, discret et bien assorti peut enfin construire son avenir : un terrain, un jardin, une maison, un enfant … 

DES AILES

« Ar re vezv a zivezvomet ar re sot ne zisodont ket »

(Les saouls dessoûleront mais les fous ne défolleront pas)

Saint Thomas existe, nous l’avons rencontré : nous ne croyons que ce que nous voyons et puisque son prénom signifie « Dieu suprême », déclinons ses qualités reconnues sans retenue : il piquera un fard (breton, bien sûr) : rougir ou bleuir, il faut choisir  - tant pis pour sa modestie- :PERON (5)

- Le Péron est comique, drôle ... un bon sens de l'humour qu’il partage avec ses amis,  capable d’imitations réussies tant au niveau de la voix que de la gestuelle, son sens de l'observation et sa patience modèlent ses facéties ;

- Le Péron est sociable et bavard, engage très facilement la conversation avec beaucoup de monde et crée des liens rapidement ;

- Le Péron est courageux et persévérant : les cinq années de rénovation d’une petite maison à Douarnenez démontrèrent  caractère et courage pour achever les travaux.  La ténacité dans la passation de l'agrégation qu’il témoigne montre que notre spécimen ne lâchera pas le morceau (admissible une nouvelle fois cette année, il passe les oraux début avril);

- Le Péron est rêveur et mûrit plein de projets qui ne sont pas forcément très réalistes mais aussi étourdi : il oublie pas mal de choses : ses clés, son portefeuille, son portable...

- Le Péron est curieux et enthousiaste, il s'intéresse à énormément de domaines, a du mal à se focaliser sur uniquement quelques activités et a tendance à s'éparpiller.

- Le Péron est très attentionné et affectueux à la maison et cache sa sensibilité derrière son air mystérieux, ses grosses lunettes, sa coupe de cheveux militaire-héritage paternel : ça donne des galons- son doux sourire charmeur. Ce cœur tendre a besoin d’amour et d’attention.

- Le Péron est excessif... avec lui c'est tout ou rien! Il a du mal à faire les choses de manière mesurée.  Thomas aime la compétition. Il veut toujours être le meilleur dans tout ce qu’il fait et n’hésite pas à mettre toute son énergie dans son travail pour rester à la première position. 

Au physique, notre multisportman, porte bien son nom : Péron vient de Pierre (Petrus en latin) autrement dit, notre homme, c’est du solide, un menhir doublé d’un dolmen, un homme de Pierre, une Pierre musculaire et sur cette Pierre…

PERON (6)« An hini ne vez ket joa doc’htoñ pa erru a vez joa doc’htoñ pa ya kuit »

(Celui qui ne fait pas plaisir en arrivant fait plaisir en partant)

                                                                       KENAVO THOMAS ET TRUGAREZ !

                                                                « IL A UN CHAPEAU ROND,  VIVE LE PERON ! » 

 

« A   FRED »

 

FRED Abgrall (3)Ne soyez pas effrayé(e), Frédéric Abgrall, alias Fred, alias Fredo,  n’est pas un monstre, ni physiquement, ni psychologiquement, ce serait plutôt le contraire, un garçon attachant, calme, timide, réservé qui prend la vie comme elle vient, discrètement, sans se plaindre de ses aléas et qui profite avec philosophie des petits plaisirs qu’elle lui offre du haut de ses 35 ans et le rugby en est un.  Son patronyme breton formé du préfixe ab- (indiquant la filiation) et du prénom Grall ou Gral, fait référence au Graal : voilà une étymologie qui simplement résume sa vie et sa quête.FRED Abgrall (1)

N’ayez pas peur, Fred sait là où il va : après le collège de Manneville sur Risle où il a découvert le rugby avec Pierre Gouriou et Paul Mouchel, il l’a pratiqué au club sous la férule  du pédagogue Jérôme Toussaint. Se lançant dans la restauration pour quelques années, il cessa de jouer mais suivit son demi-frère Quentin qui s’illustrait en moins de 18 : il fut d’ailleurs des voyages à Chard, Châteaudun et Bruxelles comme grand-frère-accompagnateur-surveillant : comme il ne digérait plus la cuisine et le service, il voulut goûter d’autres plats, l’intérim lui offrit des assiettes diverses : tour à tour,  manutentionnaire, conducteur d’engin, opérateur machine, magasinier et autres… avant d’être rassasié ;  il  trouva alors un boulot stable au Maroc grâce à un ami chez qui il devint commercial avant de lui racheter son entreprise de ferronnerie, rejoua au rugby à Casablanca, au RUC- il faut le faire, c’était plus près à Rouen, rencontra la délicieuse Karima, l’épousa, revendit sa boutique, revint au pays et la charmante petite Lydia vint éclairer la vie de ce couple sympathique et généreux.FRED Abgrall (2)

Ne soyez pas inquiet(e), ces deux- là se concoctent un nouvel avenir, volontaires et courageux, ils se forment : Karima est étudiante en gestion au Greta et sa moitié de rugbyman en technicien en maintenance à Rouen avec déjà une embauche à la clé chez Vinci via Exxon après un stage préliminaire trouvé par notre dévoué Philippe, responsable de la commission emploi.  Fred, l’aîné, en bon fils, téléphone quotidiennement à sa mère surnommée « Simone » par la génération 86-87 à qui, elle  préparait crêpes et gâteaux pour honorer leurs prouesses : cuisinier, il élaborait la pâte, serveur, il portait le plateau, sélectionnait les confitures, un vrai Papa poule qu’il continue d’être pour les siens qu’il chérit.    FRED Abgrall (4)

Ne craignez rien, à son âge et son expérience, le vieux Fred se ménage : les matches ne sont pas réguliers,  les entraînements encore moins ; il répond présent pour la messe du dimanche où il retrouve de vieux briscards comme lui et son demi-frère Quentin qu’il vénère quand les blessures et la carcasse ne le font pas trop souffrir. Actif, entreprenant et viril, à la pile comme en seconde latte, il ne donne pas sa part aux chiens ; en bon soldat, aguerri par de nombreuses campagnes, il monte au front: plaque à tour de bras, pilonne dans les regroupements, joue les ascenseurs pour ses partenaires, encourage les siens, montre l’exemple  tant que la machine n’est pas en surrégime car la volonté ne suffit plus. Récemment, la main cassée, il acheva son match : Fred à se taire est inimitable, un maître à danser   ;  deux semaines plus tard, il enleva son plâtre pour retrouver la piste aux étoiles montantes…

Vous êtes rassuré(e), Fred is a Friendly Boy : un tendre, un doux, un amitieux, pas si afraid, pas si effrayant mais un Monsieur, un  Fred, paisible, friable, sincère, franc, distant et proche à la fois mais un réserviste exemplaire et solidaire attaché à  la vie de son club.

Partenaires Internet 2022