NOBI L’ALCHIMISTE

 

NOBI20132014 (4)

 

NOBI20132014 (1)Pour faire le portrait de l’oiseau Nobi Corréa, pas un oiseau au sombre plumage - un merle siffleur-quoique, ou un corbeau délateur mais un drôle d’oiseau, exotique à souhait, coloré, chatoyant ;

Prendre d’abord quelques renseignements auprès d’Alexandre Demoré, son compère « mastérisé » de Chimie des médicaments à Mont Saint Aignan et qui l’a introduit au club il y a tout juste deux ans, après un acharnement de tous les instants ;

Lui demander initialement l’origine de ce prénom : japonais, héros d’un manga ? Égyptien, un dieu ? Un néologisme savant ? Un diminutif étranger ? Non, pas du tout, Nobi est un prénom courant de Guinée Bissau. Voilà un éclairage intéressant ;NOBI20132014 (3)

Puis Classer ces informations : sa vie premièrement: aussi bizarre que celui puisse paraître, Nobi est né à Saint Germain Village à deux encablures du vénérable stade Saint Paul où il est resté deux ans avant de migrer avec ses petits frères Jérémy et Maxime et sa famille au Havre (sa maman « masterchiefé » elle aussi, lui mitonne des petits plats qu’il partage avec ses amis) ; brillant étudiant ( major de promo, svp), il travaille au Havre où son zèle excelle, travailleur infatigable et toujours à la recherche de la performance. Deuxièmement : ses loisirs et activités : comme beaucoup de rugbymen, Nobi a joué au football en DHR, svp, comme attaquant puis il s’est essayé à la boxe-même pas peur des yeux au beurre noir- ; notre pépite  aime danser la salsa diaboliquement et chante remarquablement, il se produit même dans des bars à Rouen et au Havre- on attend donc avec impatience un petit concert au club- vous l’avez compris, notre redoutable séducteur aime la fête et dans la jungle des soirées, notre « panthère noire » charme  toutes les lionnes et tigresses aux griffes acérées. NOBI20132014 (5)Troisièmement : ses qualités et défauts : Nobi est fidèle en amitié et son intégration rapide au club démontre une sagesse et une patience exemplaires ; ses amis savent qu’ils peuvent compter sur lui en toutes circonstances : une perle …. Son penchant pour le Rhum est de notoriété publique mais le Whisky ne lui déplaît pas non plus : des excès qui lui jouent quelques fois des mauvais tours - Il s'est perdu pour rentrer chez Alexandre, rue Sadi Carnot – s’embrouille, alcoolisé,  dans des explications confuses  aux infirmières de l'hôpital de Pont-Audemer surtout à 7h du matin en leur précisant qu’il était né blanc mais que… Son téléphone ne le quitte jamais, sans doute pour retrouver son chemin mais quand il arrive, c’est souvent en retard, souvent le dernier arrivé : « Monsieur ne se presse jamais ». Un peu douillet- les séquelles du foot mais un comble pour un rugbyman-, il s’écoute beaucoup, passionnément ;NOBI20132014 (2)

Choisir ensuite quelques mots ou expressions du vocabulaire de la chimie en rapport avec le rugby et notre portrait : marqueur ; tubes à essai ; ballons ; formule ; réactif ; agitateur ; précipité ; capteur ; état ; éprouvette ; structure ; tension ; traitement… que l’on  greffera métaphoriquement et humoristiquement dans ce « tableau » ;

Et Assister aux performances sur le terrain de notre « félin » aux crochets déroutants et aux courses folles et chaloupées- il doit traîner son gros popotin : son patrimoine génétique pourtant très mode- mais ses qualités physiques de vitesse, de souplesse, d’adresse lui permettent de prendre les devants à défaut du derrière. Agile et véloce, il déborde son vis-à-vis et transforme « alchimiquement » une gonfle mal négociée en ballon d’or ; il lui reste encore à progresser techniquement et mentalement dans le combat pour affronter l’adversaire mais sa présence et son travail sérieux à l’entrainement sont des garanties suffisantes pour le propulser comme un ailier incontournable de l’équipe première, s’il est épargné par les blessures, sa fragilité musculaire étant son talon d’Achille. 

 NOBI20132014 (6)

Choisir enfin un titre accrocheur : DJOBI CORREA ou DJOBA NOBI ou DJOBI CORREA  DJOBA NOBI ou ALCHIMISTE et  ALCAPONE ou NOBI ONE QU’EST NOBI ou NOBI L’ALCHIMISTE que nous retiendrons. 

L'alchimie d’un portrait réside dans la matière qui la compose et cette transmutation des données devient cet exercice de style. Nous sommes tous porteurs d’une légende personnelle qui est notre projet particulier et favorable : son accomplissement dépend de notre capacité à retrouver nos envies profondes : « Si vous écoutez votre cœur, vous savez précisément ce que vous avez à faire sur terre » en cela, Nobi est un Alchimiste qui a trouvé sa trajectoire et son itinéraire de vie… l’oiseau est enfin libre de voler de ses propres ailes, ça tombe bien pour l’équipe  et le club. 

Jeje (1) 

 

GG,  LE PETIT FUTE

 

« Petit, petit, petit,
Tout est mini dans notre vie…
Miniature de quoi j'me moque… »

Jeje (2)Dans le Bottin Gourmand du RCPA, notre plat du jour occupe un mets de choix : comme un grand nombre de membres de la Confrérie de la Communauté de l’Ovale risloise, Jérôme Huray qui n’en est qu’au trou normand a déjà profité de l’apéritif et des petits fours à l’école de rugby, bénéficié des équipes de jeunes en entrée, apprécié les plats de résistance en séniors et goûté aux saveurs de dirigeants à son jeune âge pour le dessert…il lui reste le café et le pousse café. Alors vous devez vous dire que notre Petit Futé ne manque pas d’appétit, que cet Ogre rabelaisien doit ressembler à Pantagruel ou à Gargantua : Il n’en est rien, lorsque « Jéjé » se présenta tout petiot à l’école de rugby, il n’avait pas le profil pour affronter des adversaires : il n’était pas bien grand, pas bien épais, pas bien lourd, pas bien costaud et « cerise sur le gâteau », il portait des lunettes: le bon sens sécuritaire aurait dû dissuader éducateurs et parents de le  jeter aux lions de cette jungle dangereuse pour ce petit oiseau tombé prématurément de sa branche. Mais voilà, ses cousins les Delahaye, ses copains de classe et même ses profs pratiquaient le sport Roi. Jeje (3)Alors avec son allure de premier de la classe, ses yeux pleins de malice, son sourire dévastateur et sa tête souvent baissée- timidité ou anxiété ?-, le Petit Gamin comme le surnommaient ses amis, fit preuve de ténacité, de persévérance, de volonté et d’opiniâtreté : le Petit Poucet Rêveur égrenait dans ses courses des envies de se prouver à lui-même et aux autres que le Petit Jéjé pouvait faire trembler les Goliath, que le petit David soulèverait les montagnes. Il fut même Champion d’Académie de Rugby  scolaire … : un Petit Poids chez soi n’est pas qu’un handicap : il faut de tout pour faire une équipe de rugby comme il faut de tout pour faire un monde.

Le petit animal devint une bête, non pas physiquement mais dans la tête, ne lâchant rien sur et en dehors du terrain : sa rapidité, ses appuis, son adresse, ses plaquages, sa polyvalence à tous les postes de l’arrière- avec une préférence pour la place de trois-quarts centre-, sa passion, sa générosité, sa malice  et son sérieux  compensaient largement  son gabarit de  Petit Bonhomme : il fut à plusieurs reprises le meilleur marqueur d’essais mais n’a pas connu avec regrets les joies d’une montée.  Yvette et Gérard, ses parents,  le couvèrent d’attention et suivirent son parcours : sa mère découpait dans la presse locale et régionale les articles et photos de son fils unique préféré et son père du bord de touche l’encourageait discrètement mais fièrement tous les dimanches. Jeje (4)Malheureusement par deux fois, le Petit Taureau Furieux dut interrompre sa montée en puissance : deux fractures de la cheville et dernièrement une déchirure au biceps le mirent définitivement sur la touche où le Grand Bill le récupéra pour lancer la commission emploi avec Philippe : engagement total et expérience professionnelle : Décathlon, Groupe Digital, Crit Interim et actuellement métreur chez Siemo lui donnent des ailes dans ses nouvelles fonctions.

Jeje (5)Parallèlement, le Petit Homme construisit sa vie d’Adulte : marié avec la délicieuse et charmante Nathalie qui le suit dans toutes ses passions - la dernière, la course à pied, le trail,  où ils réussissent de belles performances-, les « runners » virent arriver deux précieux cadeaux : Louise et Clément qui les comblèrent de bonheur et à quatre, ils perpétuent les vacances familiales dans la région catalane où notre petit rugbyman  devint naturellement  un supporter inconditionnel de l’USAP.Jeje (6)Jeje (8)

Hier chambreur, humoriste poli et respectueux des valeurs de la lisse en bois à l’état d’esprit solidaire et irréprochable  - Gégé le Moko, truand, n’hésitait pas à débouler de son aile tel un justicier et balancer sa maigre viande lorsqu’un Grand Gros Gras de deux fois son poids allumait l’un des siens au péril des représailles - les grands, moi je les casse en deux, était son adage- mais il fut bien souvent la victime nerveuse des charognards ; aujourd’hui il se plaît et complaît, avec  convivialité et modération,  entouré de ses fidèles amis, les Damien, Jérôme, Guillaume, Franck Charles, Bi Biss, Rodolphe…   à refaire le match et le monde  comme au bon vieux temps, la troisième mi-temps, toujours festive et raisonnable étant le gage de la Sagesse d’un Grand,  d’un discret mais efficace Géant du RCPA.

  

Jeje (9)« Il est maxi le Petit Jéjé 
             Maxi maxi ça respire le futé »

Gauthier (2) 

GAUTIER :  LA TÊTE

 

et  LES  JAMBES

 

 « Les chiens ne font pas des chats » : autrement dit on hériterait des qualités et des défauts de ses parents. Ce proverbe est surtout utilisé pour souligner l’héritage d’un défaut et critiquer ainsi parents et enfants mais dans le cas de notre « rugbyman » du jour, Gautier Caltot, ce sont les qualités sportives et humaines  qui prévalent : Ses parents, des sportifs notoires (athlétisme: poids, demi-fond et fond pour François au niveau régional ; lancer du disque pour Odile : plusieurs titres de championne de France et internationale, svp et contre les Rosbifs, le must) « bodybuildèrent » physiquement et mentalement leur rejeton. Gauthier (7)

« Children are what they are made » et si l’on ne croise plus la grande carcasse dégingandé de François aux quatre coins de la cité risloise  dévorant goulument le bitume  en toute saison, son fiston l’a bien supplée : «  Tel Père, tel fils ». Et si l’enseignante d’EPS Odile a rangé ses disques, elle les a remplacés pour des fonctions au rectorat plus intellectuelles et moins elliptiques: « bon sang ne saurait mentir » : Gautier bon œil, a donc de qui tenir : des jambes de feu et la tête bien faite. Les vacances  en famille avec les inséparables Eudier, fidèles athlètes de haut niveau comme les parents, façonnèrent les jeunes Caltot, contraints de suivre le régime : dès 8-9 ans,  les randonnées à vélo hissèrent Clément et Gautier au sommet du col du Champ du Feu en Alsace (1099m d'altitude pour une montée de 8 kms et un pourcentage moyen de 5,5%). Les deux années suivantes, ce furent  le Cantal (col de Legal  et le Vercors (col du Rousset)- Gautier aimait tellement le vélo qu'il allait jusqu'à prendre ses repas du soir sans quitter les gants-. Il lui a bien vite fallu un compteur afin de connaître le kilométrage parcouru et la vitesse moyenne réalisée lors des sorties vélo. Les randonnées pédestres étaient nettement moins appréciées : Gauthier (3)Un jour, au beau milieu d’une de ces sorties, les petits Caltot rebelles s'arrêtèrent subitement, décrétèrent la grève et  s'assirent aussitôt sur l'herbe en  disant: " On reste là, on attend que vous redescendiez pour repartir ».Gauthier (9) Le leader se nommait Gautier ! Des anecdotes qui prouvent le tempérament, la détermination, la volonté, le sérieux  de cet « athlète en devenir » qui se cache derrière la réserve, la gentillesse, le calme…des qualités parentales indéniables : « Good seeds make good crops ». Il se passionna pour les dinosaures comme toute la génération: « Petit Pied et Jurassique Park » : tyrannosaure, tricératops, diplodocus … ça vous dit certainement quelque chose, pour une autre plus originale : la marque au cheval cabré, Ferrari et son fabuleux représentant dans les courses de Formule 1 : Schumacher.  Il possédait évidemment une belle collection de Ferrari que vous pouvez évidemment visiter et essayer, mesdemoiselles. Gauthier (1)Puissance, force, vitesse, il poursuit aujourd’hui cette quête à travers notre jeu. De ses passions d'enfant, il conserva celle des voitures. Pendant ses études d'ingénieur à l'INSA, il participa au rallye  4L Trophée (Rouen-Marrakech),. Gautier ne pouvait pas manquer cet événement pour lequel cependant les candidats devaient trouver eux-mêmes des sponsors pour financer le projet. Gautier dut forcer sa nature, discrète et peu portée à l'appât du gain, pour aller trouver ce financement : Il s'en acquitta honorablement.

Gauthier (6)Paul Herpin, Curie puis Prévert ont mené le petit « Caillot » au Bac S option Sciences de l’Ingénieur avant de poursuivre de brillantes études en génie mécanique à l’INSA de Mont Saint Aignan. Parallèlement le « Gau-Sport »  découvrit les bébés nageurs puis la compétition au PANC chers à notre D Jaÿ, avant, vous l’imaginez de gagner la classe athlé chère aux Reinaudo et Labbé : ses performances aux épreuves UNSS et FFA   attestent de ses capacités talentueuses mais l’université lui ouvrira les portes du sport collectif : foot et rugby se succèdent. Tout  naturellement, il poursuivit avec des collègues sa carrière chez nos voisins et amis les Tangos de Quevilly avant de rejoindre le RCPA dont le papa fut un des pionniers, il y a quatre ans déjà : « The apple never falls far from the tree » Gauthier (4)

La tête sur les épaules, ce sportif accompli et endurant n’a pas de fourmis dans les jambes, n’a pas la grosse tête mais l’a quelquefois en l’air, ne la perd pas en toutes circonstances et ne prend rien par-dessus la jambe : ses fréquentations assidus à l’entraînement montrent un engagement constant, un bosseur infatigable, un perfectionniste méthodique qui cherchent toujours à donner et à partager sportivement et humainement. Et même si sa timidité et sa générosité le desservent un peu, tant sur le terrain qu’en dehors, sa présence silencieuse témoigne d’un sens du collectif exemplaire, un noble combattant (son prénom l’en atteste) respectueux des règles et de l’adversaire et d’un sain état d’esprit. Ailier ou centre, il suit les consignes en donnant le meilleur de lui-même et sert l’équipe avec intérêt et envie. Gauthier (8)

Vous ne le verrez jamais au premier rang, vous ne l’entendrez pas médire, vous le verrez à distance, vous l’entendrez encourager sur ou en dehors du terrain ses partenaires: l’esprit de famille et sportif inculqué par ses géniteurs lui ont appris à dissimuler ses sentiments et à travailler pour progresser alors «  Brestot, Colletot, Fourmetot, Tautot, … Tayo, Tayo, Ferme ta gueule répondit l’écho ! Not’p’tit Caltot, c’est un costaud ! Gautier, il faut l’apprécier, l’essayer et l’adopter et mieux vaut Tôt que trop tard! » 

NicolasII (2) 

NICOLAS II : 

 

LE TSAR CHARMANT

 

NicolasII (4)Vous voulez que je vous le dise, et bien, je vais vous le dire : les « Nicolas » sont des stars, je ne vous parle pas du « Petit Nicolas », non, - ce serait pourtant un bel hommage à rendre au maître  Sempé- sans tambour ni trompette d’ailleurs-, ni du précédent président, le mari de Carlita, ni de Nicolas 1er, alias Nico-Cuisson, notre webmaster préféré aux rouflaquettes Rock n Roll, notre Sain Nicolas, non je  vous parle de Nicolas II, Nicolas Avenel, un autre tsar, une autre star : une étoile filante accrochée au firmament de notre ligne de trois-quarts qui sublime les maigres restes de ses partenaires « coffre à ballons » ou réceptionne et relance tel un acrobate, un funambule sur le fil de la touche les munitions offertes par les tirs mal ajustés des adversaires. NicolasII (1)

Originaire de Seine Maritime, de Bernière précisément, ce célibataire endurci, fils d’agriculteurs, porte un patronyme qui le prédisposait à marcher sur les terres de son père: visiblement lié à l'avoine, soit comme toponyme, soit pour désigner un producteur ou un marchand d'avoine. Ses parents récoltaient paradoxalement « les patates »- c’est sans doute la raison pour laquelle, notre « top modèle » trentenaire la cultive encore sur le terrain - mais produisait en précurseur aussi « le lin » cher au Pays de Caux. Passionné d’agriculture dès son plus jeune âge, enfant de la balle -normal, me direz-vous-, il quitta ses terres seinomarines détrempées pour suivre des études d’ingénieur agronome à Beauvais dans l’Oise (ISAB)- et non à Grenoble- tout comme notre compère Bébel le Magnifique, Sébastien Lebel (portrait XXXXV) qui bien sûr lui vanta le mérite du rugby et en particulier du RCPA et c’est ainsi qu’il y a déjà trois ans notre « jeune premier » endossa la combi de chauffe Rouge et Bleue.NicolasII (5)

Revenu en Normandie après ses chères études, notre néophyte-play-boy devint conseiller de gestion d'exploitation agricole au CER France et dut apprendre vite et bien, toutes les ficelles du rugby de club. Malheureusement des blessures à répétitions,  genou et adducteurs, retardèrent son éclosion. La fin de saison dernière fut celle de son avènement : titulaire indiscutable à l’aile, son adresse, sa puissance et sa rapidité furent appréciés lors des grandes rencontres face à Caen et Le Havre, d’autant que l’esprit d’initiative servait le collectif. Sportif reconnu, il pratique le Tennis depuis toujours à un bon niveau (15/1), il n’eut aucun mal à s’adapter au rythme de la compétition  tout en améliorant sa technique individuelle et collective de mois en mois.

NicolasII (7)Passionné de musique et de son et non du son, notre sémillant « Prince Charmant » au sourire dévastateur et au regard accrocheur est toujours DJ  à ses heures perdues : Avec son ami Bébel, fédérateurs, ils se retrouvent pour quelques rencontres rugbystiques d’anciens de son école sous le nom de  BOST (Bovais Old School Team) et participent à des tournées aux quatre coins de l’hexagone, histoire de perpétuer la vie estudiantine et la convivialité du rugby.  Ils participent notamment au plus grand Tournoi Universitaire de Rugby à but humanitaire à Beauvais: les Ovalies qui réunit chaque année les meilleures équipes universitaires de France : un week end d’enfer dont on ne revient jamais indemnes. Ce musicien se double d’un bel organe -mais oui mesdemoiselles les Princesses- un vrai bout en train toujours prêt à mettre l'ambiance grâce à un registre de chansons paillardes assez fourni, le Nico réservé ne se déchaîne pas seulement que sur le Pré…même si l’Amour l’attend là-bas… il n’y court pas si vite ! N’hésitez donc pas à faire appel à ses services de DJ et vous découvrirez d’autres facettes de ce personnage calme, voire timide, ni voyou, ni voyeur mais gentleman charmeur et play-amateur, collectif et collector : face obscure et gueule d’Ange lui procurent bien des admiratrices. Surtout n’oubliez pas de lui souhaiter la Saint Nicolas le vendredi 6 décembre- c’est un soir d’entraînement, ça tombe bien- car notre Tsar Charmant Nicolas II, pour un club, c’est du caviar, le « Tsarmania » : " Nico, il s'appelle Nico, Nous sommes fous de lui ! C'est un garçon pas comme les autres, Mais nous, nous l'aimons c'est pas d'not faute, Même si nous savons qu'il ne nous aimera jamais"

Partenaires Internet 2022