Les voyages forment la jeunesse : pour des raisons professionnelles, si Dominique est revenu de Chine après une quinzaine, Didier de Hongrie, Thierry part à la Réunion une semaine, Bébert et Denis, pour des raisons plus sportives et festives, sont allés au Castelet prendre le pouls du Grand Prix de France de formule 1 : un aller-retour de 48 h  expéditif…et pendant ce temps-là, les femmes patientent…

Les épreuves du bac sont terminées et nos lycéens attendent avec inquiétude les résultats pour orienter leur avenir ; d’autres viennent de voir l’aboutissement de leurs efforts d’une année récompensés : ainsi Quentin et Jean commenceront leurs études de kiné, l’un à Rouen l’autre à Evreux  à la rentrée et Alexandre émigrera à Rennes pour une année préparatoire. Félicitations à ces étudiants qui concilièrent rugby et première année d’université.

Le trail de Campigny attira ce weekend end bon nombre de rugbymen et d’anciens rugbymen : ainsi les Dodo et Stéphanie, les couples Vivier et Taurin, les  Alexis et Alexandre s’illustrèrent sur les parcours sélectifs des 6 ou 15 km de nos amis Jéjé, Jean Charles, Paul, Jérôme et autres anciens rugbymen. Toujours jeunes nos féminines et vétérans !

Le Regroupement U 14 avec le CS Gravenchon fut un réel succès puisque le groupe se classa dans les quatre meilleures équipes normandes. Fort de cette riche aventure,  les U 16 et U 18 pourraient aussi vivre la même expérience renforcés par Yvetot peut-être. Deux équipes dans chaque catégorie évoluant dans deux championnats de niveaux différents. Réponse fin septembre après quelques regroupements. 

Lors de l’AG de samedi dernier quatre entrées et deux sortants furent actés au bureau : Jehann Letellier, Fred Eude, Nathalie Labat et Dorothée Fouquer pour les nouvelles têtes et Fab et Toto  pour les arrêts. Le bureau se trouve ainsi à parité hommes-femmes avec Laëtitia, Fredo, Maryline et Christelle…La femme est l’avenir du rugby.

20172018semaine40breve11968 – 2018 Bon d’accord, ça fait 50 ans et le RCPA les fête à satiété mais c’est aussi le 50 ème anniversaire de la petite Sophie, la fille aînée de Danièle et Jean Pierre Urnous (l’un des géniteurs de notre association), tous remontés de Montauban et Toulouse pour retrouver leurs disciples. Sophie n’était pas remontée depuis plus de 30 ans, elle en a profité pour mitrailler la cité risloise pour montrer à ses enfants le pays de sa naissance.

Après le week end de festivités, week end sportif pour quelques-uns et unes de nos rugbymen, le couru  Triathlon de Pont Audemer...Une équipe composée de Romain Costey, Maxime "Leguichet" et Loïse Dyjak, notre piler  Alexandre Cambrune, le fameux Paupiette que tout le monde nous envie et Axelle Bocquet, qui n'est pas licenciée au club mais qui arborait fièrement ce jour-là les couleurs de notre club. Alors si le cœur vous en dit, amis sportifs, le 24 juin, le  Trail du Domaine de Torf à Campigny (27500) , Challenge Trail Tour Normandie, vous attend. Inscription en ligne via notre site  http://runningclubcampigny.fr/ 

20172018semaine40breve3Notre artiste peintre qui pose… son chevalet les jours de marché n’en finit pas de croiser des amateurs d’art et récemment, c’est  un très ancien devenu vieux qui l’apostropha, François Poisson, natif de Saint Germain village : vous vous souvenez de ce blondinet au crochet dévastateur ?  Et bien notre ami réalisa ses rêves en travaillant avec Cousteau et Ifremer, comme quoi le rugby mène à tout.  

On connaissait Tom Maurouard, un moins de 16,  qui arbitre dès qu’il le peut les jeunes lors des tournois, il faudra s’habituer à apprécier Titouan ( U 12 ), 20172018semaine40breve5son jeune frère dans un autre registre : lors de la soirée des 50 ans, ce jeune plein de promesses n’hésita pas à prendre le micro  du DJ pour entonner une retentissante chanson de Michel Sardou mettant le feu à la salle de 500 personnes : Les lacs du Connemara : « Terre brûlée au vent Des landes de pierre, Autour des lacs, C'est pour les vivants Un peu d'enfer, Le Connemara. Un bel avenir pour les futurs anniversaires… » lancinant. Et quel succès !

20172018semaine40breve4Christelle Berrier, notre responsable EDR, en mai ne fait pas ce qui lui plaît : non seulement notre infirmière assure gardes de nuit et service à l’hôpital mais depuis le début du mois de mai et jusqu’à ce dernier  week end, elle accompagna les U 8 au Tournoi du Bocage, au tournoi départemental, au Marcel Senses, assista JP Ferrey à la journée du district scolaire, participa au weekend  de festivités (théâtre, journée sportive, banquet) sans compter les préparatifs….un sacerdoce, le rugby. Bonnes vacances Christelle et repose toi bien.

Quand on parle génération de rugbymen, on parle souvent de père et fils mais plus rarement de père et fille. Ainsi Ti Guy et Jehann Letellier, le responsable de la section féminine et sa capitaine mais aussi Bernard Cochin, véritable feu follet demi de mêlée qui abandonna trop tôt notre noble sport pour se consacrer exclusivement avec bonheur à la musique (l’orchestre du Grand Turc et tant de groupes de jazz) qui voit sa fille Adèle reprendre le flambeau, l’archet devrais-je dire. Tout le bonheur du monde à toi Adèle et beaucoup de succès ou d’essais, l’avenir nous le dira.  On n’oublie pas également Christophe Langlet, trois quart explosif et sa fifille Lou, rapide et statège.20172018semaine40breve6

 

« Some memories moments in photos »

 20172018semaine412

Pas de matière sportive cette semaine mais ces festivités auront été l’occasion pour nos  photographes «  maison » de sortir de leurs albums et de leurs placards quelques clichés, certes un peu désuets :  des trésors qui ne nous rajeunissent pas.

20172018semaine411Ainsi Jean du clan Mac Lecach nous a envoyé trois photos dont deux d’équipes – nombreux sont20172018semaine413 ceux qui les reconnaîtront, ils n’ont pas trop changé  - et « un quatuor magique » qui fit merveilles lors du spectacle et pourtant ils devaient être juniors à ce moment-là… ainsi on comprend mieux que ces répétitions d'antan n’avaient qu’un objectif se préparer pour les 50 ans… ces frères Jacques revisités, ce sont quelques particules de ces « Frères Fêtards » dont parlait le Midi Olympique pour notre présentation des Festivités des 50 ans... Frères Jacques, ne dormez pas et attendez leur heure...Sonnez les Félicitations.

La plus grosse contribution de photos après Didier et Philippe Mouchel et bien sûr notre MP fut notre troisième ligne gymnaste émérite qui profitait de ses convalescences nombreuses, fractures de la mâchoire, des hypophyses- passons en sous silence-,  pour nous mitrailler sous tous les angles : le toujours jeune Lionel Kits : Yo play and plaies- il faut dire qu'il était aux quatre coins du terrain,  pour un sérieux coup de main lors des expos photos de ce printemps. De Stow à la salle de muscu, vous verrez des visages qui ne vous sont pas inconnus : 20172018semaine418du fameux John Whrigt de Stow qui nous effrayait par les hectolitres de bière qu’il ingurgitait et de compères so british Stanley par exemple 20172018semaine417; 20172018semaine4110du faisan, Sylvain Kerné, rival du premeier cité et canonnier d’exception à René, porteur du fameux Trophée 20172018semaine419
20172018semaine414en passant par la brochette des body buildés mannequins de l’époque qui sévissaient salle Saint Ouen…l’amitiés hier et aujourd’hui encore, point d’orgue du rugby quand le ballon est remisé à la cave.20172018semaine415

« Souvenirs, souvenirs » d’une époque que les moins de 20 ns n’ont pas connue mais qui expliquent la présence de ces amis lors de la préparation de ces Festivités… reconstitutions d’équipes terrain dans les coulisses pour faire partager leur vivre ensemble qui se justifie tant dans notre sport. 20172018semaine416

 

Les jours d’après…la vie continue

 

20172018semaine39breve6Faut pousser le « bouchon » plus loin. Les jeunes séniors passèrent la soirée avec nos amis anglais le 20 mai mais le dimanche suivant notre phalange d’amis arborait le superbe tee-shirt des 50 ans à Lyon à l’occasion des demi-finales du championnat de France du Top 14. Hugo, Quentin, Benjamin, Alexandre et Jean passèrent ainsi un deuxième weekend end de rêve en attendant les résultats de leurs exams.

La famille du rugby n’est pas qu’un serpent de mer : à l’occasion de la journée sportive des 50 ans, une belle brochette de papas et leurs progénitures chaussèrent les crampons : « Les chiens ne font pas des chats !»20172018semaine39breve4

20172018semaine39breve5Les U 14 du CSG/ RCPA affrontaient ceux du Rouen Normandie Rugby et dans cette opposition des extrêmes, les deux demi de mêlée se nommaient Marius. Et devinez quoi ? L’un s’appelait Leleu, le fils de Thierry, notre co-président et l’autre Cornu, le fils de Christophe, ancien talonneur rislois : Des retrouvailles qui valent bien cette brève de comptoir et qui augurent d’autres rencontres.

Frédéric Mouchel  dit Coco, après avoir invité le Chris le vendredi, joué au théâtre le samedi, disputé  le match des anciens le dimanche et guinché toute la nuit les 18, 19 et 20 mai, n’a pas chômé puisque le week end dernier, notre compétiteur et compétitif risloisil lançait une heureuse initiative qui alliait vélo et patrimoine sur la commune de Saint Germain dont il est membre du comité des Fêtes…Un retraité qui ne manque pas de passions, puisque vous pouvez aussi le croiser le lundi ou le vendredi chevalet et pinceaux à la main. Quel panache ce petit dernier des Mouchel, un Hussen Bolt !20172018semaine39breve2

20172018semaine39breve1Chris s’offusque ! Le Fief ne figure pas au palmarès des lieux de ces cinquante premières années dans l’article précédent et nous joint ce petit poème dédié aux amis qu’il écrivit pour les 50 ans … de Loulou. Un rectificatif est apparu sur le site pour répondre aux doléances de notre ami Rosbif. Toujours aussi prompt à réagir notre international ;

Le Meilleur Et Le Pire Souvenir

Je suis allé au Fief

Avec Loulou, et fin bref

Bu du jaune et bu du Gin

Il dit "santé!", moi "chin chin!"

On était jeune, on était beau

Des rugbymen, vachement costaud

Tu penses aux filles, aux coups de reins

Tu penses pas trop au lendemain

Mais chaque soirée apporte une fin

En ce cas-là, six du matin

D'cette gueule de bois j'avais peur

Le car s'en allait dans deux heures

Un match à Chartres ça va faire mal

Du Doliprane, mais pour cheval

Loulou me donne, tu sais son père

Vrai gentilhomme vétérinaire

Dormi une heure, puis caféine

Ho la vache, quelles mauvaises mines

Départ St Paul, c'est pas marrant

Arrive là-bas presqu' expirant

Première plaquage toujours bourré

Loulou a gerbé sur le pré

Enfin nous gagnons 20 à 3

Dure dure victoire, Thierry et moi

Au Fief plus jamais on fait ça

On va au Black la prochaine fois

Chris, le Bacon ou le Keats rislois

MERCI à nos PARTENAIRES MAILLOTS

Connexion