Billet de circonstances

 

« SUPPORT OR PLAY RUGBY

 

BUT ESPECIALLY

 

ENJOY IT TOGETHER

 

AND JOIN US »

En ces temps où la planète ovale va se mettre à l’heure japonaise (Coupe du monde au Pays du Soleil Levant du 20 septembre au 02 novembre) : on espère que les p’tis français, que les matches de préparation laissent sur notre faim, ne vont pas se faire manger tout cru avec ou sans baguettes En attendant cette épreuve ( dans tous les sens du terme), la saison de rugby risloise est presque à ses prémices, une nouvelle saison avec son lot de surprises : désillusions ou satisfactions pour les joueurs, les coaches, les dirigeants, les parents et les sympathisants… Advienne que pourra…

20192020semaine3billetdecirconstances6D’abord, supportons le club : ses dirigeants, ses coaches et ses joueurs qui œuvrent dans un contexte difficile après un effectif séniors toujours un peu trop juste (une petite quarantaine pour la plupart issus de notre formation), le responsable de la commission sportive ne se montre ni optimiste ni pessimiste mais il fait confiance à Tex et à ces jeunes joueurs pour assurer cet avenir en Honneur. 20192020semaine3billetdecirconstances3Supporter ses équipes n’est pas vilipender, traiter ou conspuer l’adversaire mais soutenir ses couleurs, apporter ses encouragements en toutes circonstances, dans les bons comme dans les mauvais moments ; 20192020semaine3billetdecirconstances17supporter c’est aussi respecter l’arbitre et ses décisions, il fait partie du jeu, comme le joueur, il fait des fautes.  20192020semaine3billetdecirconstances9

20192020semaine3billetdecirconstances4Puis Jouer… pour les amateurs que nous sommes tous, le rugby est essentiellement un Jeu - qu’il faut gagner bien sûr20192020semaine3billetdecirconstances18-. Les moins de 18, les moins de 16, les moins de 14 et notre école de rugby toujours compétitive portent haut et fièrement nos couleurs : les résultats et l’éthique que leurs éducateurs inculquent, passent par l’envie de se passer la balle, de plaquer, prendre les intervalles, de pratiquer un jeu où chacun s’épanouit et où le collectif doit prendre le dessus sur l’individuel.20192020semaine3billetdecirconstances19

20192020semaine3billetdecirconstances7Surtout et enfin, il faut Profiter du Plaisir des opportunités du jeu, le rugby est « jouissif » sur le pré, tant en défense qu’en attaque : prendre le trou, fixer un adversaire, lui chiper le ballon, plaquer un plus grand, un plus gros…autant de moments qui vous remplissent de satisfactions. 20192020semaine3billetdecirconstances2120192020semaine3billetdecirconstances2Mais il est aussi très intense en dehors collectivement : avant et après la rencontre, lors des déplacements, des tournées… des souvenirs qui vous font encore sourire quelques années plus tard et dont vous savourez encore ces images avec nostalgie et cela peut se vivre sans excès… le Rugby est une Fête à partager avec toute la communauté.20192020semaine3billetdecirconstances8

            20192020semaine3billetdecirconstances5Rejoignez-nous comme joueurs, éducateurs, dirigeants, anciens ou nouveaux, petits ou grands : le club a besoin de toutes les bonnes volontés pour répondre aux nombreux besoins et défis qui l’attendent…chacun trouvera sa place dans la communauté de l’ovale risloise. Le bureau vient de s’enrichir d’un nombre appréciable de nouveaux membres (6) et se féminise, ou tout simplement lors des entraînements.20192020semaine3billetdecirconstances1

Alors n’hésitez pas, faites-vous plaisir, prenez rendez-vous, le RCPA fort de plus de deux cents licenciés est une famille… le bureau, les coaches et les éducateurs, les joueurs vous attendent pour vous faire partager ces moments:

«  SUPPORT OR PLAY RUGBY BUT ESPECIALLY ENJOY IT TOGETHER  AND JOIN US ».  

20192020semaine3billetdecirconstances11« ALLEZ LES BLEUS ! »

« ALLEZ LES ROUGES ! ALLEZ LES BLEUS ! ALLEZ LES ROUGES ET BLEUS ! »

 

Spécial Bureau

semaine45Bureau20192020

 

Une première vidéoconférence : Afin d’échanger sur les différents échanges envisagés en 2020 entre Stow et Pt Audemer , le RCPA a proposé une visio conférence le Samedi 7 Septembre à 10h30 (heure française) à nos amis anglais. Si l’on pouvait faire la même chose pour les déplacements, ce serait beaucoup plus simple et moins cher. Elle est pas belle la life !

20192020semaine2breve2Notre DJ préféré, notre Ti Nail retraité, ne se cantonne pas qu’à jouer de la platine, l’été, il délaisse les vinyles et tâte le goujon sur les bords de la Risle. Pauvre pêcheur, pardonnez-lui, il ne sait pas ce qu’il fait ! !

Si vous ne l’aviez pas noté en juin dernier, l’Homme de l’année était encore une femme…Bip Bip doit en sourire et se réjouir de cette multiplication féminine, la petite Blandine fut l’heureuse élue par ses pairs. Encore Félicitations !20192020semaine2breve5

Ils sont rentrés au bureau en juin dernier : Dame Karen, maman de 3 joueurs les Lesteven et ancienne éducatrice, infirmière de surcroît, polyactive bretonne ; Jehann Letellier, fille de Maryline et Ti Guy, joueuse et éducatrice et futur emploi civique au club ; Achille Minot que l’on ne présente pas, joueur séniors, coach des U 14 accessoirement le concubin de Blandine ; Dominique Labat, mari de Nathalie et papa d’Ethan, éducateur émérite des U 10, un gars du sud à l’accent rocailleux ;

20192020semaine2breve6Patrick Swertvaeger dit Kiki, ancien talonneur des années 70, aujourd’hui à la retraite active, célèbre pour ses réparties et ses traits d’humour lors de tournées mémorables et Thierry Bar, époux de la charmante Stéphanie, l’une des premières joueuses et « papa de la balle » avec Hugo et Virgil, commercial qui suppléera Did’s. Que du beau monde !

Amitiés

20192020semaine3breve3L’été n’est pas que propice à la pêche comme pour notre ami Ti Nail mais aussi au rangement : notre Chris préféré, the number one of number ten, a retrouvé dans un tiroir cette photo souvenir de Titi, au mieux de sa forme, avant le match sur ce bon vieux terrain de Saint Paul… qui lui aussi a bien vieilli. Merci Chris pour ce précieux moment de nostalgie… il est vrai que la flamme de notre blondinet fut ravivée lors du spectacle des 50 ans par ses complices de toujours.

C’est une tradition qui perdure depuis plus de 10 ans, un grand nombre de 90 a pris la bonne habitude de se retrouver chaque mois d’août à Oléron pour passer quelques jours à vivre ensemble comme au bon vieux temps…les Loulou, Bocquet, Manu, Did’s, Tautau… ils ont même atteint en période de pointe, le nombre de trente… de quoi faire deux équipes et une troisième mi-temps arrosée d’un sauvignon bien frais et copieusement nourrie aux bonnes huitres d’Oléron bien sûr.20192020semaine3breve1

20192020 semaine3Breve11« Les Grands Equipes ne meurent jamais » dit on communément mais les Grands Joueurs n’en finissent pas eux non plus de rechausser les crampons : ainsi notre Chris national, non international treiziste, vient-il de participer à un Tournoi de Master League à l’âge de 52 ans, toujours aussi virevoltant et aussi passionné. Y reviendrait- ti pas faire une pige à son club de cœur ? Le prince « Churmant » est passé à travers : «  Moi ça va mais un joueur de l’autre équipe s’est cassé le cheville, pauvre homme!  Un peu de contact faisait plaisir mais on se rappelle assez vite que c’est un sport très physique! » Bloody Rugby !

20192020 semaine3Breve12

20192020semaine3billetdecirconstances21Si les joueurs des années 90 se retrouvent chaque été à Oléron, la génération 86- si talentueuse et si titrée-, vient de se retrouver l’espace d’un week end aoûtien: à l’initiative de Mathieu Lasnon et de Fabien Cadinot, la joyeuse bande a rallumé le feu de leur vingt ans et de leur passion commune. Une première qui pourrait perdurer comme leurs aînés.

Remerciements

 

CONGRATULATIONS SIR DID’S

Dids1

 

Dids2« Le Rugby nous rassemble » soulignions nous lors de notre dernier envoi de juin : Did’s, Didier Lannoy, l’un de nos anciens déjà co-président commença bien sûr comme joueur, prop ou second row -et malheureusement bien trop tard vu le gabarit d’armoire à glace normande -: donner et recevoir, telles pourraient être les actions qu’il applique dans la vie comme autrefois sur le pré. Puis naturellement Didier revint comme membre du bureau où pendant quelques saisons il s’affirma comme l’homme-orchestre de la nouvelle mouture de la plaquette, succédant au tenancier Denis, qu’il transforma à son image d’homme tranquille et novateur. Lorsque Mulot se retira, il n’hésita pas avec son compère depuis des lustres Thierry à relever un nouveau défi : partager la présidence : Loulou pour le domaine sportif et lui, en tant que commercial, ceux administratifs et sponsoring : un attelage « maison » qui sut initier de nombreux projets en respectant tous les acteurs du club et dont les 50 ans, dont il fut l’un des grands promoteurs, montra son dévouement et son engagement   total.Dids5

Mais « le Rugby nous ressemble » aussi: notre « gentleman farmer » est homme de dialogue, de partage et de convivialité dans le respect de valeurs éducatives et pédagogiques. Avec son alter ego et ami, ils traversèrent les aléas heureux et tragiques, les moments de crise, les conflits inévitables de personnes, liés au quotidien de la vie d’un club. Homme de passion mais surtout homme de relations humaines qu’il tisse avec sagesse et discernement pour le bien d’autrui, débordant comme tous dirigeants sur sa vie familiale et professionnelle. Discrètement, sur la pointe des pieds qu’il doit avoir très grands, il s’en est allé, avec élégance, la tâche accomplie avec bienveillance et sagacité.

Dids3Il ne sera pas bien loin de ses fidèles amis des années 90 et soyons en sûr, sa bonhomie so british et sa faconde facile se retrouveront rapidement sur les bords de la touche pour nous inonder de ses bons mots et de sa gentilesse. A bientôt Didier et encore merci. Best regards See you soon, our friend.   (PORTRAIT XXIV: SIR DID)

MERCI à nos PARTENAIRES MAILLOTS

Connexion