Billet d’humeur

Temps de crise : pas de cerise sur le gâteau

Pénurie, inflation, récession, corruption, pouvoir d’achat… vous entendez ces mots tous les jours dans ces moments difficiles que nous traversons :  le rugby n’échappe pas à la règle, à la crise sanitaire est venue s’ajouter la crise économique dans un contexte de guerre qui pèse de plus en plus.

20222023semaine5billet1Alors oui, la pénurie existe au rugby, au moins dans le rugby amateur des petits clubs, tissu du territoire, pénurie de bénévoles, de dirigeants et de joueurs - celle des grandes villes se voit moins, on se regroupe pour cacher la misère ou pour des ambitions mutualisées (le XV Couronnais s’unit au CORE Elbeuf, club centenaire, l’ASRUC à Barentin chez nous, mais aussi chez les Franciliens Maison Lafitte, Saint Germain et Poissy ne font plus qu’un, Cergy et Pontoise, Montesson et Chatou). Les U 16 et U 19 Pontochonnais à un niveau inférieur témoignent de cette désertion mais ils ne sont pas les seuls ( 13 U 16 dans le regroupement )Les EDR manquent de bonne volonté pour encadrer les jeunes qui, au regard des succès de l’équipe de France, voudraient s’adonner à notre sport…car la Covid a fait des dégâts au sein de toutes les associations sportives, caritatives … et même les retraités quittent le navire, les jeunes sont moins enclin à s’investir-pas tous heureusement-le monde change, la société change et les hommes changent.20222023semaine7U164

Inflation qui devient critique, les déplacements en car, difficile de faire autrement dans notre sport, ont vu leur prix augmenter considérablement, grevant le maigre budget d’un club comme le nôtre…et même les prix des consommations lors des après-matches… et les clubs pro, notamment chez nos amis anglais doivent baisser le rideau : Worcester, Wasp…

Partenaires Internet 2022