Radou9OH ! RadHou ! Lorsque tu foulas la première fois la pelouse du parc des Sports accompagné de ta maman et de ta sœur dans les bagages, tu arrivais de Granville - quelle adresse déjà pour un manchot ! - où tu jouais déjà en minimes : un p’tit gars jovial et bouboule, manieur de ballons, sans doute un peu gourmand – sur et en dehors du terrain- mais dont la sympathie rayonnait autour de toi. « Arrête le soda à table et l’on fera de toi un rugbyman ! » te claironnait Nico, ton premier coach rislois en U16, t’assénant là un cours de diététique accéléré et de haut niveau. Naturellement, ton athlétisation et ta taille venant, de première ligne, tu glissas seconde « row » où tes centimètres auguraient de belles récoltes en touches…mais le sage devin grisonnant prévoyait ton avenir en troisième ligne.  Radou4

Radou5OH ! RadHou ! En U 18, sous la houlette de maître Tatayé, technicien passionné,  et aux balbutiements de Pontochon, « un genou déjà dans la boîte à gants », tu travaillas seul et dur pour te mettre au niveau : l’exigence d’un groupe promis à un bel avenir te vit pleurer plusieurs fois  lors des préparations. Malgré les difficultés, RadHou, tu n’as jamais baissé la garde et « ta progression fut surprenante voire phénoménale ». Radou13Radou7Une fois remis de ton genou, pilier droit incontournable, le plus grand et le plus costaud du championnat, tu te fis vite une réputation : les équipes adverses te craignirent. « Faut pas le chatouiller » ce gros nounours !Radou16Alors après être devenu Champion de Régionale 2, puis demi-finaliste grand Ouest, tu es resté àRadou14 Pont-Au intégrant le groupe Senior et te voilà comme deuxième latte indiscutable et aussi polyvalent en troisième ligne où la prédiction va se réaliser sous l’ère des Tex, Alexis et Achille, eux aussi joueurs et coaches du cru : six essais lors des cinq dernières rencontres. Paradoxe notre force de la nature, véritable perce muraille, explosif, dévastateur, « uppercutant », renversant - quelle tonicité pour un dévoreur d’espace impénitent ! -, mais toujours aussi gentil, poli, serviable et émotif : te voir pleurer à la fin d’un match parce qu’insatisfait en dit long sur ton engagement et ton état d’esprit. Pour sûr, Nico et Tatayé, tes icônes de mentors, doivent être fiers de cette nouvelle génération bénie après celle de l’année 86 qui joue encore à leur côté

Radou11OH ! RadHou !  Hasard des études, RadHou tu viens de retrouver Nico en première année de licenceRadou12 STAPS à Rouen en cours de spécialité Rugby : ton naturel te fit dire en plein cours « ça fait bizarre de te voir ici Nico ! ». Finalement, lors d’un cours de pratique, tu vins le voir à sa chaire, l’air ravi et lui annonças : « Tu sais maintenant je joue troisième centre et avec quelques-uns de mes camarades   du RCPA aussi étudiants en spécialité Rugby, nous souhaiterions nous engager dans l’encadrement des jeunes ». Pour sûr encore, Nico et Stéphane, vous avez bien travaillé et semé une bien belle graine qui donnera de belles pousses, car à n’en pas douter vos messages sont tombés dans les bonnes oreilles. Radou10 

Alors  RadHou Bouaouaja, en bon disciple exemplaire, tu prêcheras la bonne parole à ton tour et transmettras les valeurs inculquées par tes vieux  chers éducs ! Ainsi va la vie, ainsi va le rugby !Radou3

Partenaires Internet 2022