Thotho6Vingt deux ans, les soies blondes et rousses, et toutes ses dents-encore- qu’il découvre généreusement lorsThotho11 de rires ravageurs, dévastateurs et sonores, lui donnent de suite une jovialité et une gentillesse hors du commun. A peine quatre ans de rugby en comptant malheureusement les années Covid sont un handicap qu’il faut être capable de surmonter. Une enfance passée à Montpellier puis retour à Pont Au, passé par Saint Ouen, comme bon nombre de Versavel,  il gagne la Capitale pour suivre une formation en multimédia, mais il « buggue » au bout de six mois, déconnecte, débranche et revient sur Pont Au au lycée de Tourville, là il découvre le rugby grâce à notre fidèle éducateur et ancien joueur Benoît Feuilly, cadre éducatif : un bac pro CGEA en gibecière (conduite et gestion agricole en 2017) – les « Quins ne font pas des Quats ». La famille tient une place importante : toujours présent pour sa petite sœur Marie et bras droit de son papa Bertrand à la Fonderie- le seul à ne pas devenir agriculteur-, du flambant bowling et salles multi-activités de Pont Au, fraîchement ouverts. Thotho8

Thotho7Thotho9Le gaillard, 115 kg sur la balance, une « belle armure », bien caréné, parfait son éducation rugbystique et conviviale grâce à ses compères U 18 coachés par l’indispensable et prosélyte Tatayé, suivi par le vénéré Tex : Victor Petit, Maxime Leguichet, les frères Dolbec  Valentin et Laurent, Benjamin Couyard et Jean Leleu l’initient aux « strikes » de la balle ovale, versus troisième mi-temps  - rugby et bowling rivalisent au fauchage des quilles- : une aire de repos ( façon de parler) d’autoroute Total- énergie- résonne encore d’une chenille processionnaire endiablée. Un potentiel physique, très intéressant mais vice et « Versa » ne font pas encore bon ménage en première ligne : l’expérience des Paupiette et Rocco a dû nourrir ce marcassin dans la souille du parc des sports. Son fort caractère et exigeant peut lui jouer des tours mais sa gentillesse aussi, surtout à ce poste de roublards. Adroit balle en main, tenace, il doit se montrer plus mobile et se faire encore plus violence « spare oblige » quand il rentre sur la « piste » : la patience et l’apprentissage demandent maturité pour un « front row » dans la bauge. Thotho est un affectif, un tendre voire un sentimental, toujours là pour les autres et la bonne cause et cache sa personnalité en grommelant, nasillant systématiquement. Son sens de la générosité, de la solidarité, de la convivialité pour la cohésion de la meute, de la horde, de l’équipe m’ enfin, doivent l’aider à franchir un cap cette saison. La loyauté et la fidélité sont des vertus qui lui sont chères.Thotho3

Reste que le jeune homme aux crocs acérés et à la hure sympathique et solide tient un poste à responsabilités et que son père compte bien se reposer aussi sur ses larges épaules.

Partenaires Internet 2022